Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

JO-2016/Canoë-kayak - K1: l'Italie en pôle

Quatre ans après le titre de son compatriote Daniele Molmenti, l'Italien Giovanni De Gennaro fait partie des prétendants à l'or en K1 mercredi aux jeux Olympiques de Rio avec l'Allemand Hannes Aigner, le tchèque Jiri Prskavec ou le Français Sébastien Combot.

Italie ou Allemagne? Depuis le retour du canoë-kayak slalom aux Jeux, à Barcelone en 1992, ces deux nations ont été sacrées cinq fois sur six en K1 messieurs (1992 et 2012 pour l'Italie, 1996, 2000 et 2008 pour l'Allemagne) et font une nouvelle fois partie des favorites.

Digne héritier de Molmenti, à qui il a barré la route de Rio en qualifications, l'Italien De Gennaro, 24 ans, a prouvé son ambition en signant le meilleur temps du premier tour devant le Britannique Joe Clarke.

Troisième temps des séries, l'Allemand Hannes Aigner entend faire mieux qu'à Londres en 2012 où il avait décroché la médaille de bronze.

Alors que l'un des favoris, l'Australien d'origine française Lucien Delfour a été éliminé au premier tour, les autres prétendants à la plus haute marche du podium en K1 seront notamment le Tchèque Jiri Prskavec, champion du monde en titre, l'Américain Michal Smolen, médaillé de bronze aux derniers Mondiaux, ou le Slovène Peter Kauzer, champion du monde en 2009 et 2011.

Sans oublier le Français Sébastien Combot, qui espère que le Brésil lui réussira aussi bien qu'en 2007, année où il avait été sacré champion du monde dans ce pays.

mg/ig

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.