Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Filion et Benfeito arrachent une médaille de bronze à la tour synchro

RIO DE JANEIRO — Les athlètes canadiens ont vécu d'intenses émotions, mardi après-midi, aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro. Si les plongeuses Roseline Filion et Meaghan Benfeito ont versé des larmes de joie après avoir obtenu in extremis une médaille de bronze à la tour de 10 mètres synchro, c'est la mort dans l'âme que le judoka Antoine Valois-Fortier a accueilli sa défaite en combat de repêchage, le privant ainsi d'un autre possible podium olympique.

En fin d'après-midi, les filles de l'équipe canadienne de soccer ont aussi célébré après s'être assurées de terminer en tête de leur groupe à la suite d'une victoire de 2-1 contre l'Allemagne. Elles feront face à un défi de taille alors qu'elles se frotteront aux Françaises, troisièmes au monde, en quarts de finale.

Médaillées de bronze en 2012 à Londres, Filion et Benfeito ont réalisé un solide dernier plongeon pour monter de nouveau sur la troisième marche du podium.

Seulement cinquièmes après le quatrième des cinq plongeons, elles ont bien exécuté un double périlleux arrière et demi avec une vrille et demie, ce qui leur a permis de doubler au fil les Nord-Coréennes et les Britanniques.

Avant-dernières à s'exécuter, elles ont dû attendre le résultat des Britanniques avant d'être fixées sur leur sort. Anxieuses sur le bord de la piscine, elles ont accueilli les notes avec un grand soulagement.

Fortier, lui, en avait gros sur le coeur après s'être incliné au repêchage face au Japonais Takanori Nagase, champion du monde en titre. Médaillé de bronze surprise il y a quatre ans, son objectif avoué à Rio était de devenir champion olympique. Mais il reviendra des jeux sans même une médaille.

Ses espoirs en avaient déjà pris un coup lorsqu'il s'est incliné après 26 secondes de la prolongation en quarts de finale de la catégorie des 81 kg face au Russe Khasan Khalmurzaev, champion d'Europe.

L'aventure olympique d'Eugenie Bouchard a aussi pris fin. Jouant en double féminin avec Gabriela Dabrowski, elles ont perdu leur match de deuxième tour face aux Tchèques Lucie Safarova et Barbora Strycova.

Ce fut tout le contraire pour le duo formé de Vasek Pospisil et de Daniel Nestor qui a atteint les demi-finales du tournoi en double grâce à une victoire de 6-3, 6-1 face aux Italiens Andreas Seppi et Fabio Fognini. Nestor, de Toronto, et Pospisil, de Vernon, en Colombie-Britannique, affronteront les Espagnols Rafael Nadal et Marc Lopez au tour suivant.

Cette journée a aussi marqué la fin de la carrière olympique de la nageuse Audrey Lacroix. Après s'être qualifiée de justesse pour les demi-finales au 200 mètres papillon, la nageuse de Pont-Rouge a terminé dernière de sa vague avec un temps de 2:09,95 et n'a pu accéder à la finale.

L'Ontarienne Carling Zeeman s'est quant à elle qualifiée pour les demi-finales de l'épreuve de skiff féminin aux régates d'aviron. Elle s'est classée troisième de sa vague quart de finale avec un chrono de sept minutes 34,52 secondes.

Sur la plage de Copacabana, Ben Saxon et Chaim Schalk ont refroidi les ardeurs des Cariocas en disposant en trois manches (17-21, 21-18, 16-14) des Brésiliens Evandro Goncalves Oliveira Junior et Pedro Solberg. En soirée, les Canadiennes Sarah Pavan et Heather Bansley ont accentué leur emprise sur le premier rang du groupe E en défaisant les Suissesses Nadine Zumkehr et Joana Heidrich 21-18, 21-18.

L'équipe masculine de volleyball n'a toutefois pas pu en faire autant face aux Brésiliens, premiers au monde. Les Canadiens ont quand même arraché une manche aux locaux, mais se sont inclinés 3-1 (24-26, 25-18, 25-22, 25-17).

Au hockey sur gazon, l'équipe masculine a subi une troisième défaite d'affilée, s'inclinant 7-0 face aux Pays-Bas.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.