Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Bill Morneau déplore la faible croissance des économies canadienne et mondiales

OTTAWA — Confronté à des données économiques nationales peu reluisantes, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a soutenu, mardi, que les perspectives de croissance mondiale avaient été rétrogradées à peu près sept fois depuis l'arrivée au pouvoir des libéraux à Ottawa.

M. Morneau prononçait mardi une allocution devant des gens d'affaires à Sudbury, en Ontario. Il s'agissait de sa première intervention depuis la publication, vendredi, des chiffres de Statistique Canada sur le chômage et le commerce extérieur.

L'agence fédérale a alors indiqué que le Canada avait perdu 31 200 emplois en juillet, et que son déficit commercial avait atteint un niveau record de 3,6 milliards $ en juin.

L'économie canadienne s'est aussi contractée de 0,6 pour cent en mai, le pire recul sur un mois depuis la Grande Récession de 2009.

M. Morneau n'a évoqué aucune de ces données à Sudbury, mardi. Il a quand même noté que la faiblesse de la croissance avait posé de sérieux défis aux économies canadienne et mondiale.

Le ministre a soutenu que son gouvernement avait fait des gestes concrets pour faire face à la situation, notamment en améliorant les prestations pour enfants et le Régime de pensions du Canada, et en modifiant les fourchettes d'imposition de revenus afin de soulager la classe moyenne.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.