Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'ex ministre Erin O'Toole songe à briguer la chefferie du Parti conservateur

OTTAWA - L'ex-ministre des Anciens Combattants, Erin O'Toole, songe à se lancer dans la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada.

Le député de la circonscription de Durham, en Ontario, a été élu pour la première fois en 2012 au terme d'une élection partielle qui visait à remplacer Bev Oda. L'ancienne ministre de la Coopération internationale avait dû démissionner dans la foulée d'une controverse au sujet de ses dépenses excessives de voyage.

Erin O'Toole a convoité le poste de chef par intérim, l'automne dernier, quand l'ancien premier ministre Stephen Harper a quitté la vie politique à la suite de la défaite électorale des conservateurs.

M. O'Toole avait alors dit qu'il avait l'intention de démontrer que le parti cherchait sérieusement à se reconstruire.

Les appels à la candidature du député ontarien se sont multipliés au cours des dernières semaines alors que s'amorce l'organisation des débats qui opposeront les candidats, ont indiqué des sources au sein de la formation politique.

Le nom d'Erin O'Toole circule depuis longtemps. Le principal intéressé n'a toutefois pas voulu confirmer la nouvelle, mais ne l'a pas non plus démentie.

Les conservateurs choisiront leur prochain chef en mai.

Voir aussi:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.