Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le Forum social mondial sur le point de prendre son envol à Montréal

Le 12e Forum social mondial (FSM) débutera mardi par une grande marche altermondialiste dans le centre-ville de Montréal.

« Un moment traditionnel du Forum où toutes les mobilisations se rejoignent : les enjeux étudiants, les enjeux environnementaux, les enjeux des femmes, des enfants, en santé... » énumère Carminda Mac Laurin, coordonnatrice du FSM, en entrevue.

Plus de 50 000 personnes et près de 5000 organisations doivent participer, jusqu'à dimanche, dans la métropole, à ce qui se veut le plus grand rassemblement citoyen - et donc non gouvernemental - visant à trouver des solutions aux enjeux auxquels le monde est confronté.

C'est moins de participants que lors des éditions précédentes. C'est la première fois que se tient dans un pays de l'hémisphère nord ce sommet altermondialiste qui a vu le jour au Brésil en 2001, et nombreux ont trouvé la destination trop chère.

De plus, au-delà de 300 inscrits - même des conférenciers sont du nombre - se sont vus refuser un visa par Citoyenneté et Immigration Canada.

« Le gouvernement est très au courant de la situation et on espère qu'on va avoir des nouvelles positives », dit Mme Mac Laurin, qui estime que le Canada met en jeu sa réputation de pays ouvert.

La coordonnatrice du FSM croit par ailleurs que plusieurs inscriptions se feront à la dernière minute.

Les activités se tiendront cette semaine à l'Université du Québec à Montréal, au Cégep du Vieux Montréal, à l'Université McGill, à l'Université Concordia, au Quartier des spectacles, à la Société des arts technologiques, au Monument-National et à la Maison de développement durable.

Alternatives concrètes

Regroupant à chaque édition des dizaines de milliers de participants venus de plus d'une centaine de pays, le FSM se présente comme le pendant social du Forum économique mondial qui se déroule chaque année en Suisse.

Il a pour objectif d'identifier « des alternatives concrètes au modèle économique néolibéral et aux politiques fondées sur l'exploitation des êtres humains et de la nature », est-il précisé sur son site web.

Le FSM a eu lieu chaque année depuis 2001, sauf en 2008, en 2010, en 2012 et en 2014. La candidature de Montréal pour la rencontre de 2016 avait été retenue lors du FSM de 2015 à Tunis.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.