Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'EI revendique l'attentat de Quetta au Pakistan (agence Amaq)

Le groupe Etat islamique (EI) a affirmé que l'attentat perpétré lundi dans la ville pakistanaise de Quetta et qui a fait au moins 70 morts avait été mené par l'un de ses membres, selon l'agence Amaq, un organe de propagande de l'organisation jihadiste.

Une faction des talibans pakistanais, Jamaat-ul-Ahrar, avait revendiqué plus tôt dans la journée l'attentat, qui a fait également plus de 100 blessés.

"Un kamikaze de l'Etat islamique a déclenché sa ceinture explosive lors d'un rassemblement d'employés du ministère de la Justice et de la police pakistanaise dans la ville de Quetta", a indiqué Amaq.

L'attentat a été perpétré au moment où environ 200 personnes, dont nombre d'avocats et de journalistes, étaient rassemblées devant les urgences de l'Hôpital civil de Quetta, après l'assassinat quelques heures plus tôt du bâtonnier de la province.

Selon la police, l'attentat a été perpétré par un kamikaze armé de "huit kilogrammes d'explosifs, remplis d'éclats et de billes de métal".

Il s'agit du deuxième attentat le plus meurtrier au Pakistan cette année, après un carnage dans un parc pour enfants où une bombe avait fait 75 morts pendant le week-end de Pâques à Lahore. Jamaat-ul-Ahrar avait déjà endossé la responsabilité de cette attaque.

bur-rd/vl/cmk

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.