Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

JO-2016/Natation - Phelps encore à l'or, Ledecky magistrale

Michael Phelps a décroché dimanche à Rio son 19e titre olympique en remportant avec les Etats-Unis le relais 4x100 m libre, alors que Katie Ledecky a fait parler la poudre sur 400 m libre avec un record du monde magistral.

Les records ont en effet continué de pleuvoir dans le bassin brésilien : six depuis le début de la compétition samedi !

Après une soirée d'ouverture au goût d'Australie (deux titres olympiques), ce fut le tour des Américains de briller dimanche à Rio.

Sous les yeux de sa fiancée Nicole et de leur fils Boomer, Phelps a grandement contribué au succès américain dans le relais, faisant tomber la France de son piédestal.

Les Français, sacrés à Londres en 2012 devant les Etats-Unis de Phelps, étaient en effet invaincus depuis quatre ans sur cette épreuve en championnats majeurs.

Pour son entrée en lice à Rio, le nageur de Baltimore a effectué un excellent passage en deuxième position (47.12, plus rapide qu'aux JO-2012) et annoncé la couleur : sa collection de médailles olympiques (23 depuis 2004) va sûrement encore s'étoffer cette semaine.

Il doit nager lundi les séries du 200 m papillon et participera ensuite à quatre autres épreuves au maximum, dont les 100 m papillon et 200 m 4 nages, avant de tirer sa révérence.

Le champion olympique 2012 du 100 m Nathan Adrian a parachevé le travail pour les Américains (46.97 en dernier relayeur).

"Quand j'ai pris le relais, j'ai cru que mon coeur allait exploser, on voulait cette victoire tellement fort", a déclaré Phelps. "Les jeunes (Ryan Held et Caeleb Dressell) ont commencé à pleurer (au moment du podium) et j'ai pleuré avec eux."

Plus tôt, Katie Ledecky avait décroché la première médaille d'or américaine dans le bassin de Rio et, pour sa première épreuve individuelle, elle n'a pas fait les choses à moitié puisqu'elle a retiré presque deux secondes à son record du monde du 400 m nage libre.

"Nager 3 min 56 sec ou mieux était un but que je m'étais fixé en 2013 après les Mondiaux. Voir ce chrono s'afficher, c'était une super sensation car je le voulais", a indiqué Ledecky, qui a fait la course en tête de bout en bout.

"J'avais été si proche ces deux dernières années, je savais que ça finirait par venir", a ajouté celle qui n'a jamais perdu une course individuelle aux JO et aux Mondiaux (11 titres).

Elle décroche sa deuxième médaille des JO-2016, après l'argent du relais 4x100 m nage libre samedi et doit encore nager les 200 m et 800 m libre, ainsi que le relais 4x200 m libre.

Sur 100 m brasse, le Britannique Adam Peaty a lui amélioré son record du monde pour la deuxième fois en deux jours. "C'est irréel, je vais probablement avoir du mal à dormir cette nuit", a-t-il réagi.

En 57 sec 13/100, il a devancé le Sud-Africain Cameron van der Burgh (2e), champion olympique sortant, et l'Américain Cody Miller (3e).

Sur 100 m papillon, Sarah Sjostrom est devenue la première Suédoise à remporter un titre olympique en natation en améliorant de 16/100 son record du monde (55 sec 48/100).

Elle a devancé de quasiment une seconde la jeune Canadienne Penny Oleksiak (2e), âgée de 16 ans. L'Américaine Dana Vollmer, championne olympique en titre, a pris la troisième place.

Au lendemain de son titre olympique du 400 m 4 nages, forgé en retranchant deux secondes au record du monde, la Hongroise Katinka Hosszu s'est qualifiée pour la finale du 100 m dos avec le deuxième temps des demi-finales et visera lundi en finale une autre médaille.

bpe-sc-tba/es

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.