Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

JO-2016/Natation - 3e journée (séries): Ledecky toujours dominante

L'Américaine Katie Ledecky a dominé lundi les séries du 200 m nage libre des jeux Olympiques alors que son compatriote Michael Phelps a semblé perfectible sur 200 m papillon, pour son entrée en lice en individuel à Rio.

Sur 200 m libre, Ledecky a dominé sa série sans forcer, en 1 min 55 sec 01, une douzaine d'heures après avoir retranché près de deux secondes au record du monde du 400 m libre.

"C'était assez dur, je n'ai eu que quelques heures de sommeil, a-t-elle expliqué. C'était probablement ma course la plus difficile de la semaine (à cause du programme serré, ndlr) donc je suis contente d'en être débarrassée."

"Je me sens bien, j'ai l'impression que ma nage s'améliore à chaque grand championnat", a ajouté la prodige âgée de 19 ans, qui compte déjà deux médailles à Rio (avec l'argent du relais 4x100 m libre) et peut viser un triplé 200-400-800 m qui n'a plus été été réalisé aux JO depuis 1968.

L'Italienne Federica Pellegrini (5e temps des séries) a prédit que son record du monde allait tomber mardi en finale : "On n'avait jamais vu des séries aussi rapides".

Phelps a signé le cinquième chrono des séries du 200 m papillon, à une seconde du nageur le plus rapide, le Hongrois Tamas Kenderesi (1:54.73). A l'arrivée, il a hoché la tête comme pour signifier qu'il n'était guère satisfait de sa course.

"Je pensais que 1 min 57 sec suffirait pour aller en demi-finales mais j'ai vu quelques chronos en 1 min 55 sec alors j'ai essayé de nager en tête de course", a dit Phelps, avant les demi-finales prévues lundi soir.

L'Américain aux 19 titres olympiques, médaillé d'or en relais 4x100 m nage libre dimanche, cherche à reconquérir le titre de cette épreuve, qu'il a perdu à Londres en 2012 (2e).

Il s'agit de son épreuve fétiche, celle sur laquelle il s'est qualifié pour ses premiers jeux Olympiques en 2000 et a battu son premier record du monde, en 2001 à l'âge de 15 ans.

En séries du 200 m 4 nages, la Hongroise Katinka Hosszu s'est montrée la plus rapide avec un chrono de 2 min 07 sec 45/100, nouveau record olympique à la clé.

En soirée à Rio, la "Dame de fer" devait nager - à une heure d'intervalle - les demi-finales de cette épreuve et la finale du 100 m dos, où elle visera une deuxième médaille d'or après celle du 400 m 4 nages décrochée samedi en abaissant de plus de deux secondes le record du monde.

bpe-sc/es

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.