Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Irlande du Nord : un cadre d'un groupe paramilitaire loyaliste tué à Belfast

Un des membres dirigeants d'un groupe paramilitaire loyaliste a été abattu dimanche à Belfast, a annoncé lundi la police, un meurtre qui fait redouter la résurgence d'une guerre fratricide entre groupes loyalistes en Irlande du Nord.

John Boreland, 46 ans, a été tué dimanche soir à proximité de son domicile, a déclaré la police nord-irlandaise.

"John Boreland était en train de rentrer chez lui peu avant 21H50 hier soir (...). Il venait juste de sortir de sa voiture quand il s'est fait tirer dessus à bout portant plusieurs fois. Ses blessures étaient telles qu'il est mort sur place", a raconté la police dans un nouveau communiqué dans l'après-midi, précisant qu'elle explorait plusieurs pistes dont celle des tensions entre groupes loyalistes.

Incarcéré par le passé pour extorsion, intimidation et possession d'armes à feu, ce cadre de l'Ulster Defence Association (UDA), le principal groupe paramilitaire loyaliste protestant, avait été blessé à une cuisse il y a deux ans, dans un contexte de conflit pour la direction de la branche locale de l'organisation.

Implantés au sein des classes ouvrières protestantes, l'UDA et d'autres groupes loyalistes (favorables au maintien de l'Irlande du Nord dans le Royaume-Uni, ndlr) ont combattu des groupes paramilitaires républicains comme l'Armée républicaine irlandaise (IRA) pendant la période dite des "Troubles", qui ont fait 3.500 morts entre 1969 et 1998.

L'UDA a renoncé à la lutte armée en 2007, tout comme l'IRA l'avait fait en 2005, dans le cadre des accords de paix qui ont mis fin aux "Troubles" en 1998, mais le groupe continue d'être actif dans le trafic de drogue et l'extorsion notamment.

Des guerres pour le contrôle de territoires opposant les membres de mêmes groupes paramilitaires éclatent régulièrement.

dd-rba/oaa/bds

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.