NOUVELLES
08/08/2016 07:49 EDT | Actualisé 08/08/2016 07:51 EDT

Est-ce la fin de Chrysler?

La stratégie adoptée par Fiat Chrysler Automobile au cours des derniers mois en est une d’austérité, de réduction, et de concentration des activités. Qu’il suffise de penser, par exemple, à la disparition de la Viper, une voiture sportive iconique qui a valu au constructeur américain des années d’admiration de la part des amateurs, mais qui ne semble pas avoir été en mesure de relever les défis de la modernité.

Dans cet esprit, et en prenant en considération les récentes annonces de la compagnie, on peut se demander si FCA ne redeviendra pas tout simplement Fiat au cours des prochaines années, laissant de côté la marque Chrysler dont le développement semble plus compromis que jamais.

LIRE AUSSI

Essai routier Chrysler Pacifica 2017, quand minifourgonnette devient luxe

Il faut dire que le président de FCA, Sergio Marcchionne, n’hésite pas quand vient le temps de mettre fin aux activités d’une bannière dont les résultats ne sont pas à la hauteur. Lancia, par exemple, la marque européenne qui a fait les beaux jours des rallyes avec ses Delta ou ses Stratos, mettra fin à ses activités en décembre prochain.

Du côté de Chrysler, la Dodge Dart sortira pour la dernière fois des chaines de montage en septembre, alors que la Chrysler 200 subira le même sort. Ce qui amène un questionnement pour Chrysler, dont le catalogue est désormais limité à deux modèles seulement : la 300, qui affiche clairement son âge malgré quelques retouches au fil des ans, et la Pacifica, la toute nouvelle minifourgonnette destinée à prendre la place de la Town & Country.

Prenons maintenant quelques hypothèses. Disons, par exemple, que FCA décide de conserver la bannière Dodge, mais d’éliminer Chrysler. Dans les faits, la 300 (et sa sœur la Charger) est déjà prévue pour une remise à niveau au cours des prochains mois. Il suffirait d’abandonner la grande berline Chrysler, ce qui ne causerait pas de si intenses remous, à la condition que la Challenger et la Charger profitent d’une nouvelle refonte et d’une infrastructure remaniée.

Quant à la Pacifica, il devient facile de croire qu’en version moins équipée (il est exact que la version de base en offre beaucoup, mais à un prix qui excède les 40 000$), elle pourrait remplacer la vieillissante Grand Caravan de Dodge qui fait encore les beaux jours de la compagnie en concession. Sa motorisation hybride rechargeable pourrait aussi aisément s’appliquer aux multisegments de tout acabit de la compagnie.

D’un simple coup de crayon, on vient donc de rayer du portrait le nom de Chrysler, tout en préservant l’héritage mécanique de la bannière.

Sergio Marcchionne ne s’en est jamais caché : il veut développer Jeep, RAM et Fiat, alors que les autres bannières du groupe semblent sur la corde raide. Jeep est sur une véritable lancée et remporte un succès plus imposant que jamais en cette année de 75e anniversaire, RAM s’offrira probablement de nouvelles camionnettes compactes au cours des prochains mois et Fiat développe de nouveaux modèles qui serviront notamment de base au nouveau Dodge Journey.

Ne reste que le Dodge Durango pour lequel les projets semblent pour l’instant plutôt flous. La proposition n’est qu’hypothétique, mais avouez qu’elle semble bien réaliste.

Voir aussi:

Galerie photo Chrysler Pacifica 2017 Voyez les images