NOUVELLES
07/08/2016 08:57 EDT | Actualisé 08/08/2017 01:12 EDT

Un colonel de l'armée assassiné au Yémen par Al-Qaïda (responsable)

Des membres du réseau extrémiste d'Al-Qaïda ont tué par balles dimanche un colonel de l'armée dans la province d'Abyane, dans le sud du Yémen, pays meurtri par la guerre et les attaques jihadistes, a indiqué un responsable militaire.

Les assaillants à bord d'une moto ont ouvert le feu sur le colonel Abdallah Shamba, le tuant sur le coup, avant de prendre la fuite, a précisé le responsable qui a requis l'anonymat.

Shamba était l'un des dirigeants de la lutte contre Al-Qaïda dans la province d'Abyane, a-t-il précisé.

Basée au Yémen et considérée par les Etats-Unis comme la branche la plus dangereuse d'Al-Qaïda, l'organisation Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) tire profit du conflit entre pouvoir appuyé par l'Arabie saoudite et rebelles pour étendre son emprise dans le sud du Yémen.

Aqpa est également responsable d'attentats meurtriers dans le pays notamment contre les forces de sécurité.

Samedi soir, des avions de la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite ont bombardé des positions d'Aqpa à Zinjibar, la capitale de la province d'Abyane, et dans la ville voisine de Jaar, selon des sources militaires.

La coalition arabe intervient au Yémen depuis mars 2015 en soutien au pouvoir contre les rebelles chiites Houthis qui ont pris le contrôle de la capitale Sanaa et de larges pans du territoire. La guerre a fait plus de 6.400 morts.

Les Etats-Unis, un allié du Yémen dans la lutte antijihadistes, ont mené ces dernières années de nombreuses attaques de drone contre Aqpa. Le 4 août, une frappe américaine a tué trois dirigeants d'Aqpa dans la province de Chabwa (sud), selon le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom).

"Al-Qaïda utilise l'instabilité au Yémen pour y trouver un refuge et planifier de futures attaques contre nos alliés ou contre les Etats-Unis", selon le Centcom.

bur-faw/lyn/tp/nbz