POLITIQUE
07/08/2016 07:25 EDT | Actualisé 07/08/2016 07:25 EDT

Énergie Est: les audiences de l'ONÉ s'ouvriront lundi au Nouveau Brunswick

L'Office national de l'Énergie donnera le coup d'envoi à ses séances d'information publiques sur l'oléoduc Énergie Est, lundi, au Nouveau-Brunswick, une province où le projet est loin de faire l'unanimité.

Un comité de trois personnes chargées de trancher sur l'avenir du projet de développement de 15,7 milliards $ présidera les audiences à Saint-Jean, l'endroit où le pétrole arriverait de l'Alberta pour être raffiné sur la côte Est.

En tout, 337 personnes devraient intervenir aux audiences pour se prononcer sur le projet de TransCanada, qui a déjà provoqué des divisions entre ceux qui l'appuient pour ses avantages économiques et ceux qui s'y opposent pour des raisons environnementales.

Stephen Thomas, le coordonnateur de la campagne énergétique du Centre d'action écologique, fera le voyage de Halifax pour offrir une présentation de 20 minutes au premier jour des audiences.

Il prévoit aborder les inquiétudes de la population quant à la possibilité d'un déversement dans les eaux turbulentes de la baie de Fundy. Jusqu'ici, M. Thomas n'a pas été convaincu par le plan d'atténuation de risques de TransCanada.

Selon lui, l'entreprise devra travailler "beaucoup plus fort" pour prouver aux résidants qu'elle réagirait de façon efficace si un déversement survenait.

Il a rappelé que l'oléoduc Énergie Est, qui transporterait 1,1 million de barils de pétrole brut chaque jour, augmenterait les émissions de gaz à effet de serre. Cet enjeu fera toutefois l'objet d'une évaluation distincte du gouvernement fédéral.¸

Voir aussi:

Galerie photo «Pipelines, pouvoir et démocratie», par Olivier D. Asselin Voyez les images