NOUVELLES
07/08/2016 09:57 EDT | Actualisé 08/08/2017 01:12 EDT

Les forts vents causent des chambardements au calendrier de l'aviron

RIO DE JANEIRO — Les participants aux compétitions d'aviron prévues dimanche ont eu droit à un congé inattendu. Dame Nature ne leur a donné aucun choix.

Les forts vents qui ont soufflé sur Rio de Janeiro dimanche matin ont causé des maux de tête aux responsables des compétitions d'aviron et même à ceux de tennis.

En aviron, tout le programme a été annulé, tandis qu'au tennis, seule la rencontre sur le court central entre l'Allemand Dustin Brown et le Brésilien Thomaz Bellucci était en cours dimanche matin.

Ce n'est qu'au début de l'après-midi que les organisateurs ont donné le feu vert à la présentation des matchs sur les courts extérieurs.

En aviron, les responsables avaient d'abord fait savoir que les premières épreuves allaient commencer à 10 h 30, heure de Rio (9 h 30, heure du Québec), soit deux heures plus tard que prévu. Mais ils ont été contraints d'annuler tout le programme à l'horaire à cause de forts vents persistants.

Le directeur général de la Fédération internationale d'aviron, Matt Smith, a expliqué que des rafales soufflant à 54 km/h poussaient des bouées dans les corridors de course, et que certains bateaux ont chaviré pendant les séances d'entraînement. Il a ajouté que les courses seront présentées lundi et mardi, alors que l'on prévoit des vents moins forts.

En tennis, l'Américaine Serena Williams a réussi son entrée au tournoi olympique avec une victoire en deux manches de 6-4, 6-2 contre l'Australienne Daria Gavrilova sur le court central. Le Britannique Andy Murray, l'Espagnole Garbine Muguruza et le Serbe Novak Djokovic doivent aussi fouler le court central.

L'Allemande Angelique Kerber a également remporté son premier match, 6-3, 7-5 contre la Colombienne Mariana Duque-Marino, et elle affrontera la Québécoise Eugenie Bouchard au prochain tour.

En tir, la Chinoise Zhang Mengxue a maintenu la dominance de son pays dans l'épreuve du pistolet à 10 mètres à air comprimé, dimanche. Elle a complété la compétition avec un score de 199,4 points, un peu plus de deux points devant la Russe Vitalina Batsarashkina.

Le CIP sévit

À l'extérieur du site de compétitions, le Comité international paralympique est allé dans une direction différente de celle du Comité international olympique, dimanche, en excluant l'entière délégation russe des Jeux paralympiques de Rio, qui se dérouleront en septembre.

Le CIP a dénoncé un système de dopage qui a terni le sport en privilégiant «les médailles au détriment de la morale». L'organisme a condamné l'implication de l'État russe dans ce scandale sans blâmer directement le président Vladimir Poutine.

«Dans cette situation tragique, ce ne sont pas des athlètes qui trichent mais un système supervisé par l'État qui a triché les athlètes, a déclaré le président du CIP Philip Craven. La culture du dopage qui a contaminé le sport russe a eu sa souche au sein du gouvernement du russe. Elle a été mise à jour non par un, mais bien par deux rapports indépendants commandés par l'Agence mondiale anti-dopage (AMA).»

La Russie avait inscrit 267 athlètes pour les Jeux paralympiques de Rio, dans 18 disciplines. Ceux-ci ne pourront que participer aux Jeux que si la Russie porte et gagne sa cause en appel.