NOUVELLES
07/08/2016 11:18 EDT | Actualisé 08/08/2017 01:12 EDT

Le Kenya expulse un responsable de l'équipe d'athlétisme des Jeux de Rio

RIO DE JANEIRO — Un responsable de l'équipe d'athlétisme du Kenya a été expulsé des Jeux de Rio après qu'il eut déclaré à des journalistes prétendant être des entraîneurs qu'il pouvait protéger des athlètes dopés contre des tests antidopage en retour d'un paiement.

Le secrétaire du gouvernement kenyan en matière de sport, Hassan Wario, a déclaré que Michael Rotich allait aussi être l'objet d'une enquête policière.

Wario a mentionné que Rotich allait prendre le premier vol possible vers le Kenya et qu'il allait être jugé «sans pitié» à la suite des allégations publiées dans un quotidien londonien.

Dans un autre communiqué, Wario a toutefois mentionné que les allégations avaient été publiées à un moment «inopportun» et que leur «véracité était douteuse».

Le Sunday Times de Londres a déclaré avoir filmé secrètement Rotich offrant de protéger des athlètes tricheurs des autorités antidopage. Il aurait offert de prévenir les athlètes des moments des tests en retour de 10 000 livres sterling (17 205 $ CAN) lors d'une enquête secrète du quotidien.

Le porte-parole du Comité international olympique, Mark Adams, a déclaré que la présence de Rotich aux jeux serait une «distraction».

Les athlètes ne sont pas supposés savoir à l'avance le moment où ils seront testés afin de s'assurer qu'ils ne tentent pas de les éviter ou qu'ils manipulent les échantillons.