NOUVELLES
07/08/2016 11:47 EDT | Actualisé 08/08/2017 01:12 EDT

JO-2016 - Tropiques olympiques: la gazette des Jeux

Anecdotes et insolites des jeux Olympiques 2016 à Rio de Janeiro, du 5 au 21 août.

. Objectif 2024

Bernard Lapasset, ex-président de World Rugby et désormais fer de lance de la candidature de Paris à l'organisation des JO-2024, n'a évidemment pas manqué les premiers pas du rugby à VII au programme olympique samedi. Le Français, ardent militant de l'intégration de la discipline avant de l'obtenir en octobre 2009, était opportunément accompagné de Thomas Bach, le président du CIO, qui a assisté dans les tribunes du stade Deodoro aux joutes entre les 12 équipes féminines engagées. "Ca fait des années que je pousse pour que le rugby soit là, aux jeux Olympiques. C'est vraiment quelque chose de particulier pour moi d'être ici", a commenté Lapasset. Et à leurs côtés, la star du cricket, l'Indien Sachin Tendulkar, invité du président du CIO et lobbyiste, dit-on, pour l'introduction de son sport aux JO... 2024.

. Premières vietnamienne et thaïlandaises

Premiers JO, première médaille d'or et premier titre de la discipline décerné à Rio: La Thaïlandaise Sopita Tanasan, âgée de 21 ans, n'a pas raté son entrée dans la catégorie des 48 kg, profitant pleinement du forfait sur blessures de la favorite, la Chinoise Hou Zhihui. "Je dédie cette médaille à notre roi. C'est dans la tradition thaïlandaise", a déclaré la 4e représentante du pays à obtenir une médaille d'or dans la discipline. Autre première sud-est asiatique: le tireur Hoang Xuan Vinh a donné le premier titre olympique au Vietnam après 60 ans d'attente. "J'ai beaucoup de chance de donner la première médaille d'or au Vietnam. Je me souviendrai de ce moment toute ma vie", a commenté le champion auquel le gouvernement accordera une prime de 100.000 dollars.

. 'Saut de la mort'

Si la grave blessure du Français Samir Ait Said (double fracture à la jambe) a jeté un froid sur le monde la gym, Dipa Karmakar, une Indienne de 22 ans, s'est déclaré prête à effectuer le "saut de la mort" afin de tenter de ramener une première médaille olympique de la disciple au pays. "Je suis persuadée que l'entraînement m'a permis de me perfectionner, du coup, il n'existe plus de difficulté" pour réaliser le fameux Produnova, explique tranquillement Karmakar. Le Produnova, classé au plus haut degré de difficulté (7), est un saut en l'air sur deux mains suivi d'un double salto avant d'atterrir sur ses deux pieds. Seuls cinq concurrents ont tenté cette figure, réussie pour la première fois par la Russe Yelena Produnova en 1999. L'Indienne ne se laisse pas non plus intimider par l'accident d'Ait Said au même appareil: "Lors des trois derniers mois, j'ai fait 1000 répétitions du mouvement qui est devenu le plus facile pour moi maintenant!"

. Vol à l'italienne

Vincenzo Nibali n'est pas resté à Rio de Janeiro après sa chute dans la course de samedi. Clavicule fracturée à deux endroits, le cycliste italien a vu s'envoler son rêve de médaille d'or à moins de 12 kilomètres de l'arrivée. Le Sicilien est rentré plus tôt que prévu en Italie, dans le même vol que le Premier ministre Matteo Renzi.

. Marta vs Neymar

La star de l'équipe féminine du Brésil de foot, Marta, a signé un gros match contre la Suède (5-1), avec un doublé et une passe décisive. De quoi faire chavirer une partie du public de l'Engenhao de Rio qui s'est mis à chanter "Marta est meilleure que Neymar!", en référence au décevant 0-0 de la "Seleçao" masculine en ouverture de son tournoi jeudi dernier contre l'Afrique du Sud. Mais selon le chroniqueur Juca Kfouri, qui fait autorité dans la presse sportive brésilienne, ce genre de comparaison ne fait pas honneur à l'attaquante élue cinq fois meilleure joueuse du monde. "Elle n'aime pas le parallèle (avec Neymar) et ce n'est pas par arrogance, parce qu'elle se croirait meilleure", écrit le journaliste dans le quotidien Folha. "Elle n'aime pas parce qu'elle a atteint un niveau qui dispense des confrontations de genre. Peut-être que si c'était avec Pelé..." Elle a justement déjà déclaré qu'elle était fière d'être surnommée "Pelé en jupons"

. Chute à l'arrière

Le gymnaste français Samir Aït Saïd s'est fait une fracture de la jambe gauche samedi en qualifications, et a dû être évacué à l'hôpital pour s'y faire opérer. Quand les brancardiers ont voulu enfourner sa civière à l'arrière de l'ambulance, celle-ci a coincé. Mais en tentant de la dégager pour bien la faire rentrer, elle leur a échappé et est tombée. Ils l'ont vite reprise et ont finalement pu placer la civière dans le véhicule.

. Passe ton bac d'abord

A l'entrée de la piscine olympique, le personnel chargé de la sécurité a eu du mal à croire que la toute jeune nageuse népalaise Gaurika Singh, 13 ans, faisait bien partie des concurrentes. Avec son visage encore enfantin, la plus jeune sportive des Jeux de Rio s'est vue, dans un premier temps, refuser l'entrée de la piscine. Il a fallu qu'elle présente son accréditation pour pouvoir y accéder. Une fois dans le bassin, elle a même remporté sa série du 100 m dos, la moins relevée toutefois.

bur/sk