NOUVELLES
07/08/2016 17:57 EDT | Actualisé 08/08/2017 01:12 EDT

JO-2016 - Natation/100 m brasse: Efimova 2e temps des demi-finales, sous les sifflets

La nageuse russe Yuliya Efimova, repêchée à la dernière minute pour les jeux Olympiques de Rio, s'est qualifiée pour la finale du 100 m brasse, en réalisant le deuxième temps des demi-finales, dimanche.

Exclue dans un premier temps par la Fédération internationale de natation (Fina) avec six autres nageurs russes en raison du scandale de dopage organisé dans le pays, la quadruple championne du monde et médaillée de bronze des JO-2012 avait été réintégrée in extremis.

Lors de sa présentation et de son entrée dans le bassin, elle a été fortement sifflée, plus encore qu'en séries le matin, sans qu'il soit possible de dire si les huées venaient du public ou des membres et accompagnateurs des équipes disséminés dans les tribunes.

En 1 min 05 sec 72/100e, la Russe se place comme l'une des favorites pour la médaille d'or. Seule l'Américaine Lilly King est allée 2/100e plus vite en demi-finale.

Efimova s'est élancée aux côtés de sa rivale, la Lituanienne Ruta Meilutyte, championne olympique 2012 sur la distance et qui avait critiqué la Russe après son contrôle positif en 2013. Meilutyte a réalisé le quatrième temps des demies en 1 min 06 sec 44/100e.

La présence à Rio de plusieurs nageurs sanctionnés pour dopage, comme le Chinois Sun Yang et le Sud-Coréen Park Taeh-wan, ou cités dans le rapport McLaren sur le système de dopage d'Etat en Russie, fait grincer des dents certains de leurs adversaires.

Sun a de son côté réalisé le meilleur temps des demi-finales du 200 m nage libre, distance sur laquelle il est vice-champion olympique en titre, nageant dimanche en 1 min 44 sec 63/100e, soit près d'une seconde plus vite que son premier concurrent, le Japonais Kosuke Hagino.

bpe-tba/es