NOUVELLES
07/08/2016 10:47 EDT | Actualisé 08/08/2017 01:12 EDT

JO-2016 - Michael Phelps entre en scène

La légende américaine aux 22 médailles dont 18 en or, Michael Phelps, l'athlète le plus médaillé des JO, replonge dimanche dans le bassin olympique avec le relais 4x100 m, pour marquer encore un peu plus l'histoire de son sport lors de ses 5es et ultimes Jeux.

Une autre star hégémonique des bassins, sa compatriote Katie Ledecky s'est elle déjà mise à l'eau sur 400 m nage libre. Elle a réalisé le meilleur temps des séries et semble s'orienter vers le premier des 3 titres individuels qui lui tendent les bras (200, 400, 800 m libre).

Il était déjà là en 2000 à Sydney. Seize années plus tard, Michael Phelps est âgé de 31 ans et il est toujours présent, animé par la même motivation. Le "kid de Baltimore" avait certes mis un terme à sa carrière à l'issue des Jeux de Londres en 2012. Mais confronté au vide de l'après-carrière, il a replongé en 2014, toujours avec son entraîneur Bob Bowman qui le suit depuis ses débuts.

Pour son premier défi à Rio-2016 sur le relais 4x100 m, Phelps et ses partenaires auront pour principaux adversaires les Australiens et les Français, invaincus depuis leur sacre aux JO de Londres, mais moins impressionnants qu'il y a quatre ans.

A Rio, les Français tablent sur Florent Manaudou, absent du groupe lors des JO de 2012 mais qui, depuis, a brillamment pris part à tous les titres internationaux des Bleus.

Ces derniers ont remporté toutes les finales à enjeu sur lesquelles ils se sont présentés: aux Mondiaux grand bassin en 2015 et 2013, aux Mondiaux petit bassin en 2014 et aux Euros (grand bassin) en 2014 et 2016.

Phelps et Manaudou ont été dispensés des séries, dont le meilleur temps a été réalisé par la Russie, devant les Etats-Unis, l'Australie et la France.

- Encore des records ? -

Le relais 4x100 m clôturera une soirée où quatre finales seront disputées, dont celle du 100 m brasse promise au Britannique Adam Peaty qui a marqué son territoire en battant le record du monde dès les séries samedi.

L'autre attraction sera l'Américaine Katie Ledecky, championne olympique du 800 m en 2012, et qui entame sur 400 m libre sa quête d'un triplé en individuel (200 m, 400 m, 800 m). Sans oublier les relais!

D'autres records tomberont-ils après la première soirée très prolifique samedi? Outre Adam Peaty, la Hongroise Katinka Hosszu a pulvérisé (de plus de 2 secondes) la meilleure marque sur 400 m 4 nages établie en 2012 par la Chinoise Ye Shiwen, source de nombreux soupçons.

Puis les Australiennes, autour de Cate Campbell, ont amélioré la meilleure marque mondiale sur le relais 4x100 m.

Le vent qui souffle sur Rio n'aura aucune incidence sur la natation. En revanche, les rafales ont entraîné un report des épreuves d'aviron, sur la lagune de Lagoa à proximité du centre de Rio. D'autres épreuves, comme le canoë slalom, ont été retardées et quelques structures tubulaires sérieusement secouées.

Par ailleurs, l'affaire du dopage d'Etat dans le sport russe, qui a perturbé la semaine avant les Jeux, a trouvé un écho: le comité international paralympique (IPC) a annoncé la suspension du comité paralympique russe à la suite du scandale de dopage d'Etat mis au jour par le rapport McLaren le 18 juillet.

Cette suspension signifie que la Russie "n'aura pas le droit de participer aux prochains jeux Paralympiques de Rio" du 7 au 18 septembre.

Le ministre russe des sports Vitali Moutko estime que cette sanction "dépasse l'entendement".

pga/ig