NOUVELLES
07/08/2016 12:26 EDT | Actualisé 08/08/2017 01:12 EDT

Inde: le Premier ministre demande que cessent les attaques contre les dalits

Le Premier ministre indien Narendra Modi a demandé dimanche que cessent les attaques contre les Indiens de caste inférieure, afin d'apaiser la colère des dalits qui dénoncent les mauvais traitements subis par quatre membres de cette caste inférieure en juillet.

Le 11 juillet, dans l'Etat du Gujarat (ouest), quatre dalits ont été agressés et frappés par un groupe qui les soupçonnait d'avoir tué une vache.

Le Premier ministre a qualifié de honteuse l'exploitation de cette caste considérée comme étant au plus bas de l'échelle sociale en Inde.

"Pourquoi devrions-nous exploiter nos frères dalits? De quel droit faisons-nous cela?", s'est exclamé M. Modi devant des ouvriers de son parti nationaliste hindou dans la ville d'Hyderabad (sud).

"Il est de notre responsabilité de protéger et de respecter les personnes appartenant aux rangs inférieurs de la société", a-t-il ajouté.

La vidéo postée sur les réseaux sociaux et montrant les quatre hommes à moitié nus attachés à une voiture et battus à coups de ceinture et de bâtons a déclenché des mouvements de protestation violents, lors desquels un policier est mort.

Les militants dalits ont expliqué que ces violences étaient le résultat de nombreuses années de discrimination de la part des castes supérieures.

Les experts ont estimé que la colère des dalits pourrait nuire au parti de M. Modi lors des élections qui doivent avoir lieu l'année prochaine dans trois Etats clés, où les dalits sont nombreux.

"N'attaquez aucun dalit. Abattez-moi si vous le devez, mais pas les dalits", a encore dit Modi dimanche soir. "Il faut en finir avec ce jeu", a-t-il conclu.

La veille, le Premier ministre avait déclaré que les membres des groupes d'autodéfense se livrant à de telles actions devaient être poursuivis en justice.

Les hindous révèrent les vaches et leur abattage est illégal dans la plupart des Etats, certains sanctionnant en outre la vente et la détention de boeuf.

Les attaques de groupes d'auto-défense contre ceux qui font du commerce de boeuf ont augmenté depuis que Modi est arrivé au pouvoir en 2014.

Au moins cinq musulmans ont été tués l'année passée par des commandos hindous qui les soupçonnaient d'avoir mangé de la vache ou fait du trafic de vaches.

bb-tha/cah/abk/lpt