NOUVELLES
07/08/2016 05:28 EDT | Actualisé 08/08/2017 01:12 EDT

Belgique: l'agresseur à la machette, un Algérien connu pour des "infractions de droit commun"

L'homme qui a blessé deux policières en Belgique samedi avec une machette avant d'être abattu, était un Algérien de 33 ans connu de la police "pour des infractions de droit commun mais pas pour des faits de terrorisme", a annoncé dimanche le parquet fédéral belge.

"L'agresseur a été identifié, il s'agit de K.B., un homme âgé de 33 ans, de nationalité algérienne, qui séjournait en Belgique depuis 2012", a détaillé le parquet dans un communiqué, ajoutant que "deux perquisitions ont déjà été effectuées dans l'arrondissement de Charleroi", la ville wallonne où a eu lieu l'agression.

Des "indices permettant de considérer que l'attaque ait pu être inspirée par un motif terroriste", le parquet fédéral a repris l'enquête menée initialement par le parquet de Charleroi. "Un juge d'instruction spécialisé en matière de terrorisme a été saisi", a-t-il précisé dans son communiqué.

Concernant les deux policières attaquées samedi à la machette devant l'hôtel de police de la ville, il a précisé qu'elles "ont été gravement blessées au visage et au cou".

"Tentant d'arrêter l'individu, les policières ont fait preuve d'un grand courage" face à l'assaillant, qui a été touché par balles par une troisième collègue, avant de décéder à l'hôpital où il avait été conduit.

Le sac à dos qu'il portait "a été examiné par le service de déminage", qui n'a découvert aucune arme ou explosif, a précisé le parquet.

cds/ger