NOUVELLES
07/08/2016 09:14 EDT | Actualisé 08/08/2017 01:12 EDT

À défaut de remporter l'or en judo, Bouchard a causé une forte surprise

RIO DE JANEIRO — Antoine Bouchard était sans doute en droit de rêver à l'une des deux plus hautes marches du podium, après avoir causé une vive surprise au deuxième tour de la compétition. Jusqu'à ce qu'il croise le Slovène Adrian Gomboc.

Après avoir passé le ippon à Raymond Ovinou, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, en seulement 43 secondes, le judoka de Jonquière a vaincu le Russe Mikhail Puliaev, en prolongation, chez les moins de 66 kg, dimanche matin.

Puliaev s'était classé deuxième lors des derniers Championnats du monde.

Bouchard a poursuivi sur cette lancée en prenant la mesure du champion d'Afrique en titre, le Marocain Imad Bassou en huitième de finale, avant de s'incliner devant Gomboc.

Mais Bouchard peut encore rêver à une médaille puisqu'il était admissible au repêchage plus tard dimanche après-midi. Il affrontera alors le Mongol Tumurkhuleg Davaadorj.

La Montréalaise d'origine roumaine Ecatarina Guica n'a pas connu autant de succès, s'inclinant devant la Russe Natalia Kuziutina à son premier combat chez les moins de 52 kg.

La septième tête de série a livré un combat inspiré, mais son adversaire a su contrer toutes ses attaques pour l'emporter 2-0.

Cette défaite d'entrée de jeu ne lui permettra pas d'être repêchée plus tard dans le tournoi.

Ailleurs à Rio, l'équipe canadienne féminine de rugby à sept a connu son premier revers du tournoi, s'inclinant 22-0 contre la Grande-Bretagne.

En vertu de leurs deux convaincantes victoires de samedi, les Canadiennes étaient déjà assurées de prendre part aux quarts de finale plus tard dimanche.

En tennis de table, chez les hommes, Eugene Wang a gagné son match de deuxième tour en quatre manches de 11-7, 11-9, 11-7, 11-4 face au Turc Ahmet Li.

Lors de son prochain match, lundi midi, Wang affrontera Chun Ting Wong, de Hong Kong.

En natation, Kylie Masse (59,07) et Dominique Bouchard (1:00,18) ont obtenu leur billet pour les demi-finales du 100 mètres dos. Rachel Nicol (1:06,85) s'est également qualifiée pour les demi-finales du 100 mètres brasse, mais pas Kierra Smith.

En escrime, Maximilien Van Haaster a été éliminé au deuxième tour de l'épreuve de fleuret individuel.