NOUVELLES
07/08/2016 17:41 EDT | Actualisé 08/08/2017 01:12 EDT

100m papillon: Oleksiak offre une autre médaille au Canada en décrochant l'argent

RIO DE JANEIRO — La jeune sensation canadienne Penny Oleksiak a continué de surprendre aux Jeux olympiques de Rio en décrochant la médaille d'argent au 100 mètres papillon, dimanche.

La nageuse de 16 ans a terminé l'épreuve en 56,46 secondes, derrière la Suédoise Sarah Sjostrom, qui a fracassé le record du monde en 55,48 secondes. Oleksiak a quant à elle battu le record canadien, qu'elle avait elle-même abaissé samedi.

L'Américaine Dana Vollmer a remporté le bronze en un temps de 56,63.

La Torontoise occupait le troisième rang de l'épreuve après 50 mètres, mais elle a augmenté la cadence en deuxième moitié de course pour conclure au deuxième échelon.

Samedi, Oleksiak avait remporté le bronze au relais 4x100 mètres en compagnie de Sandrine Mainville, de Boucherville, de Chantal Van Landeghem, de Winnipeg et de Taylor Ruck, de Kelowna.

Le bronze échappé

Si la cinquième place d'Antoine Bouchard en judo avait des allures de victoire, c'était tout le contraire pour les plongeuses Jennifer Abel et Pamela Ware et leur quatrième place au tremplin de trois mètres synchronisé.

Le judoka originaire de Jonquière s'est incliné par ippon lors de son combat pour l'obtention de la médaille de bronze face au Japonais Masashi Ebinuma.

Il s'agissait de son sixième combat de la journée, et non le moindre. Bouchard faisait face au triple champion du monde et médaillé de bronze aux Jeux de Londres, en 2012.

Le Japonais a réussi un yuko dans les premières minutes du combat pour s'inscrire à la marque avant de compléter le travail par ippon à 54 secondes de la fin du combat. Il avait gagné ses trois autres combats de la journée de la même manière.

Plus tôt pendant le tournoi, Bouchard avait causé une vive surprise en prenant la mesure du vice-champion du monde, le Russe Mikhail Puliaev, au deuxième tour de la compétition.

Le 19e judoka au monde a ensuite atteint les quarts de finale en défaisant, cette fois, le champion d'Afrique en titre, le Marocain Imad Bassou. En ces deux occasions, c'est un unique yuko qui a permis au Québécois d'inscrire des victoires de 1-0.

Les Québécoises Jennifer Abel et Pamela Ware, qui représentaient de grands espoirs de médailles, n'ont pu répondre aux attentes en terminant au pied du podium, derrière les Chinoises, les Italiennes et les Australiennes.

Les Canadiennes ont terminé l'épreuve avec un score cumulatif de 298,32 tandis que l'Australie a récolté 299,19 points. Les Chinoises (345,60) et les Italiennes (313,83) ont été en contrôle tout au long de l'épreuve et n'ont visiblement jamais été inquiétées.

Lorsqu'elles ont réalisé qu'elles allaient devoir se contenter d'une quatrième place, les deux plongeuses ont versé quelques larmes, visiblement déçues et frustrées.

Du positif

Malgré les occasions ratées, le Canada a tout de même enregistré des résultats encourageants sur d'autres plans.

Eugenie Bouchard et Gabriela Dabrowski ont pris la mesure du duo polonais composé de Klaudia Jans-Ignacik et de Paula Kania 6-4, 5-7, 6-3 à leur premier match en double. Les Canadiennes affronteront désormais les gagnantes du match entre les favorites Venus et Serena Williams et les Tchèques Lucie Safarova et Barbora Strycova.

Leurs compatriotes canadiens, Vasek Pospisil et Daniel Nestor, ont peiné contre les Néo-Zélandais Michael Venus et Marcus Daniell, mais l'ont tout de même emporté 4-6, 6-3, 7-6 (6).

De son côté, l'équipe canadienne de volleyball masculin, classée 12e au monde, a surpris les États-Unis en trois manches à son premier match aux Olympiques depuis les Jeux de Barcelone de 1992. Les Canadiens ont battu la cinquième formation mondiale 25-23, 25-17 et 25-23.

L'équipe canadienne de rugby à 7 féminin a quant à elle poursuivi sur sa lancée en accédant aux demi-finales du tournoi olympique grâce à une victoire de 15-5 face à la France. Les Canadiennes seront opposées à l'Australie, l'équipe favorite du tournoi.

En tennis de table, chez les hommes, Eugene Wang a gagné son match de deuxième tour en quatre manches de 11-7, 11-9, 11-7, 11-4 face au Turc Ahmet Li. Lors de son prochain match, lundi midi, Wang affrontera Chun Ting Wong, de Hong Kong.