NOUVELLES
06/08/2016 03:38 EDT | Actualisé 07/08/2017 01:12 EDT

Ukraine: un chef séparatiste prorusse blessé dans une explosion

Le chef de la république séparatiste autoproclamée de Lougansk, dans l'Est de l'Ukraine, a été blessé dans une explosion qui visait sa voiture samedi, ont rapporté les médias locaux.

Igor Plotnitski, chef de la République populaire autoproclamée de Lougansk (LNR), "a été blessé ce matin à la suite d'une puissante explosion qui s'est produite près de sa voiture", a annoncé l'agence de presse des rebelles prorusses.

Le chef rebelle a été admis dans un hôpital local, ainsi que plusieurs autres personnes blessées dans l'explosion, a-t-on précisé de même source.

L'agence a affirmé que l'explosion était "une tentative d'assassinat" du chef séparatiste.

Un responsable des rebelles a déclaré par la suite à l'agence russe Interfax que l'explosion était "un acte terroriste" mais n'a accusé aucun groupe ou individu en particulier.

Le responsable rebelle a précisé que la vie de M. Plotnitski n'était pas en danger.

Les autorités ukrainiennes ont assuré ne pas être liées à cet attentat.

"La partie ukrainienne n'est pas impliquée dans cette tentative d'assassinat", a déclaré à la presse le porte-parole militaire ukrainien Oleksandr Motuzyanyk, ajoutant que l'explosion était probablement liée à des luttes internes entre les chefs rebelles.

M. Plotnitski, 52 ans, ancien commandant d'un groupe rebelle prorusse, avait été élu en novembre 2014 à la tête de la LNR lors d'un scrutin dénoncé par Kiev comme une violation de l'accord de cessez-le-feu.

La région industrielle de Lougansk est la plus petite des deux régions prorusses de l'Est de l'Ukraine ayant déclaré leur "indépendance" et qui combattent l'armée ukrainienne, l'autre étant celle de Donetsk.

En décembre 2015, un chef de guerre rebelle, Pavel Dremov, avait été tué dans l'explosion de sa voiture dans la région de Lougansk. Les rebelles avaient alors accusé les forces ukrainiennes.

Un autre chef rebelle de la république séparatiste de Lougansk, Alexeï Mozgovoï, avait été tué en mai 2015 avec six membres de son équipe, également dans une explosion de sa voiture.

L'Ukraine est en proie depuis deux ans à un conflit opposant son armée à des séparatistes prorusses qui sont, selon Kiev et les Occidentaux, soutenus militairement par la Russie. Moscou dément.

Ce conflit a fait près de 9.300 morts et plus de 1,5 million de déplacés depuis son déclenchement en avril 2014. Malgré l'instauration de plusieurs trêves, des affrontements meurtriers ont régulièrement lieu le long de la ligne de front.

dg/gtf/at/elp

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!