NOUVELLES
06/08/2016 01:41 EDT | Actualisé 06/08/2016 07:44 EDT

Rugby à 7: Victoires convaincantes du Canada contre le Japon et le Brésil

C'était un moment important pour l'équipe canadienne de rugby féminin.

Mais les joueuses ont décidé d'aborder le match comme n'importe quel autre. Même échauffement. Même discours de motivation. Même entrée sur le terrain.

Le rugby féminin faisait ses débuts aux Olympiques, samedi, sous un soleil radieux au Stade Deodoro, et les Canadiennes ne voulaient pas se laisser emporter par ce moment.

Au terme du match, c'est le Japon qui a été déséquilibré, victime d'une dure défaite de 45-0 face à l'équipe canadienne.

"Nous avons essayé de normaliser le match le plus possible et l'aborder comme n'importe quel autre tournoi, a commenté Ashley Steacy. On a essayé de rendre le tout le plus normal possible, cet environnement inhabituel.

"C'était tellement excitant de finalement être ici. Nous avons attendu cela longtemps."

L'histoire a finalement été écrite par Ghislaine Landry, une joueuse de 28 ans de Toronto qui représente l'une des meilleures attaquantes dans le sport. Landry a marqué deux essais _ incluant un

à moins de 30 secondes du début du match _ et a réussi trois transformations pour inscrire 16 points.

Bianca Farella a également marqué deux essais pour aider le Canada à se forger une avance de 26-0 à la demie.

Kayla Moleschi, Brittany Benn et Natasha Watcham-Roy ont également transporté le ballon jusque dans la zone des buts rivale.

L'équipe canadienne a ajouté une victoire de 38-0 face au Brésil en fin de journée samedi. Au cours de ce duel, Farella a ajouté deux essais pour le Canada, qui menait 26-0 après la première demie. Karen Paquin a également réussi deux essais.

Le Canada fera face à la Grande-Bretagne dimanche. Les quarts de finale auront lieu dimanche après-midi et la ronde des médailles se tiendra lundi.

Durant un bref arrêt dans la zone d'entrevue entre les deux matchs, les Canadiennes ont reconnu l'importance de l'évènement et de ce qu'il signifie pour l'avenir du sport. Elles savoureront toutefois le moment plus tard, lorsque le travail sera complété.

"Nous sommes certainement au courant, nous savons que nous voulons autant de couverture que possible pour notre sport. Nous voulons inspirer la prochaine génération de filles à jouer à ce merveilleux sport, a dit Steacy. Mais en ce moment, nous sommes concentrées sur le processus et sur le plan de match."

La croissance du sport a été très importante depuis que le Comité olympique international a décidé d'inclure le sport au programme olympique. L'Association mondiale de rugby a rapporté que le taux de joueuses féminines était passé de 10 à plus de 30 pour cent.

Les Canadiennes sont "absolument" au courant de ce qu'elles peuvent faire pour l'avenir du sport, croit Landry.

"Mais ce n'est pas à quoi nous pensons en ce moment, a-t-elle dit. Si nous connaissons une bonne prestation, ça en fera beaucoup pour le sport. Si nous nous concentrons sur nos matchs, je crois que le reste viendra seul."

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les Canadiens lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Rio Voyez les images