POLITIQUE
06/08/2016 09:04 EDT

Postes Canada: le syndicat demande à Justin Trudeau de faire pression

PC

MONTRÉAL — Afin de provoquer un déblocage dans les négociations contractuelles en cours avec Postes Canada, le Syndicat des travailleurs des postes interpelle personnellement le premier ministre Justin Trudeau.

Il lui demande de se servir de son influence et de faire pression sur la société d’État pour qu’elle négocie «sérieusement», ce qu’elle ne fait pas, selon le syndicat.

Des centaines de travailleurs manifesteront samedi après-midi devant le bureau de circonscription du premier ministre, à Montréal.

Selon la présidente de la section montréalaise du syndicat, Lise-Lyne Gélineau, aucun progrès n’a été enregistré sur les principaux enjeux, notamment le régime de retraite et l'équité salariale.

Elle souligne que le gouvernement Trudeau prône pourtant l'égalité entre les sexes et la bonification des régimes de retraite, et qu’il ne peut laisser l'une des sociétés d'État les plus importantes du pays ne pas partager ces valeurs à la table des négociations.

Le syndicat soutient que Postes Canada refuse de respecter la loi en matière d'équité salariale, en voulant multiplier les emplois précaires. Selon lui, la société d’État persiste à maintenir un programme défini à l'époque du gouvernement Harper.

Mme Gélineau répète que le syndicat veut conclure une entente négociée, mais elle craint que si aucun accord n’intervient d’ici la fin du mois d’août, la menace d’un lock-out refera surface.

VOIR AUSSI: