NOUVELLES
06/08/2016 19:44 EDT | Actualisé 07/08/2017 01:12 EDT

JO-2016/Natation - Hosszu au-dessus, l'Australie démarre en trombe

La Hongroise Katinka Hosszu a pulvérisé le record du monde du 400 m 4 nages et écrasé la concurrence pour s'adjuger samedi à Rio son premier titre olympique, l'Australie amassant deux des quatre médailles d'or en jeu lors de la première journée de compétition.

Les "Aussies" ont brillé grâce à Mack Horton, qui s'est offert le Chinois Sun Yang sur 400 m libre après l'avoir égratigné sur son passé de "dopé", et au relais féminin 4x100 m libre, record du monde à la clé.

L'Australie a bouclé la première journée de natation à Rio avec deux fois plus de médailles d'or qu'à la fin des JO-2012 à Londres, où cette grande puissance de la natation s'était noyée.

Quelques heures avant la finale du 400 m libre, après les séries remportées par Sun devant Horton, ce dernier avait assuré n'avoir "pas de respect pour les dopés", expliquant pourquoi il n'avait pas répondu à un salut du Chinois récemment à l'entraînement.

Champion olympique 2012 et double champion du monde en titre, Sun avait été contrôlé positif en 2014 et suspendu.

Seulement sixième après 150 m de course en finale, Horton a pris les commandes avant les 350 m pour ne plus les lâcher malgré la pression de Sun dans la dernière longueur.

Les deux hommes n'ont échangé aucun geste de sympathie après la course et Sun a même écrasé quelques larmes.

Une fois la médaille d'or autour du cou, l'Australien âgé de 20 ans au look de Harry Potter a expliqué : "Dans les cinquante derniers mètres, j'ai pensé à ce que j'avais dit sur Sun ce matin, et je n'avais pas d'autre choix que de l'emporter".

- 'Je suis propre' -

"Je n'ai plus besoin de m'expliquer, je suis propre et je l'ai prouvé", a réagi Sun. "Tous les athlètes devraient être traités avec respect."

Grandes favorites, les "Aussies" du relais 4x100 m libre ont conservé leur titre olympique avec brio, grâce à une démonstration des soeurs Cate et Bronte Campbell.

Les Etats-Unis menaient la course devant l'Australie après 200 m quand la cadette Bronte est entrée en action et a remonté Dana Vollmer. Son aînée Cate, nageuse la plus rapide de tous les temps sur 100 m libre depuis le mois dernier (52.06), a fini en trombe face à la prodige américaine Katie Ledecky, allant battre un record du monde qui appartenait déjà à l'Australie (2014).

Bruyamment encouragée par son entraîneur de mari, la Hongroise Hosszu a fait exploser de plus de deux secondes le record du monde du 400 m 4 nages (4:26.36) après avoir déjà flirté avec en séries.

Ce faisant, la "Dame de fer" a relégué sa dauphine, l'Américaine Maya DiRado, à près de cinq secondes, pour empocher à 27 ans son premier titre olympique, après cinq titres mondiaux (grand bassin).

"La route a vraiment été longue (pour arriver au titre olympique), a dit Hosszu. C'est juste incroyable que j'aie pu nager deux secondes plus vite (que le précédent record du monde)."

A Rio, la Hongroise est inscrite dans quatre autres épreuves individuelles.

Plus tôt, la première médaille d'or de natation des JO-2016 était revenue au Japonais Kosuke Hagino sur 400 m 4 nages.

En 4 min 06 sec 05/100, il est devenu le troisième performeur mondial de tous les temps sur une épreuve décrite par l'Américain Michael Phelps comme le "décathlon de la natation".

Le Japonais âgé de 21 ans a aussi mis fin à l'hégémonie des Etats-Unis, qui avaient gagné les cinq dernières médailles d'or sur cette épreuve.

bpe-sc-tba/es

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!