NOUVELLES
06/08/2016 03:09 EDT | Actualisé 07/08/2017 01:12 EDT

JO-2016 - Canoë-kayak slalom: le mode d'emploi

Mode d'emploi du canoë-kayak slalom aux jeux Olympiques de Rio (5-21 août):

LES ORIGINES

Si le premier club de canoë a été créé en 1866 à Londres, le canoë-kayak slalom, copié du ski alpin, est apparu pour la première fois en compétition en 1932 en Suisse. Initialement disputé sur plan d'eau, ce sport est désormais organisé dans des torrents naturels ou artificiels.

Sport olympique pour la première fois aux JO de Munich en 1972, il n'a plus quitté les Jeux depuis Barcelone en 1992.

LES EPREUVES

4 épreuves (3 masculines, 1 féminine)

Messieurs: canoë monoplace (C1) et biplace (C2), kayak monoplace (K1)

Femmes: kayak monoplace (K1)

En canoë, le concurrent est à genoux et utilise une pagaie simple. En kayak, il est assis et se propulse avec une pagaie double.

Les concurrents doivent descendre un parcours d'une distance comprise entre 250 et 400 m comportant de 18 à 25 portes, le long d'un torrent artificiel. Les portes rouges doivent être franchies à contre-courant et les portes vertes sont à négocier dans le sens du courant. Toucher une porte entraîne une pénalité de 2 secondes, en rater une coûte 50 secondes.

LA COMPETITION

Date des épreuves: du 7 au 11 août

Site olympique: les épreuves auront lieu à l'Olympic Whitewater Stadium, sur le site de Deodoro, dans l'ouest de Rio. Stade d'eaux vives contenant 25 millions de litres d'eau, le Whitewater Stadium dispose de deux cours d'eau artificiels: un de 250 mètres de long pour la compétition et un de 200 m pour l'entraînement.

mg/pga/pel/sk/cyp

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!