Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Yannick Nézet-Séguin revient toujours à Montréal

Le chef d'orchestre globe-trotter de 41 ans Yannick Nézet-Séguin est de retour à Montréal pour diriger un marathon de cinq concerts en 4 jours.

Malgré son envolée internationale à Philadelphie, Rotterdam, et sa récente nomination au prestigieux Metropolitain Opera de New York, il demeure fidèle à l'Orchestre métropolitain de Montréal qui fête ses 35 ans cette année.

« Je chéris encore plus ce que ça veut dire d'être avec des musiciens que je connais depuis 16 ans. Se connaître en musique, c'est une valeur qui ne s'achète pas. Ça nous permet de faire une meilleure musique, parce qu'on n'a plus besoin de se parler. Quand je reviens à l'orchestre métropolitain, j'ai l'impression qu'ils savent ce que je veux à l'avance », a-t-il expliqué au micro de Patrick Masbourian à Gravel le matin.

Le sauveur d'orchestre?

Yannick Nézet-Séguin a été nommé à l'orchestre de Philadelphie au moment où l'orchestre était en difficulté financière. Même chose pour sa nomination à la direction musicale du Metropolitain Opera de New York.

« Il n'est pas faux de dire que j'ai eu ma part dans le succès des récentes années de l'Orchestre de Philadelphie, mais pas au niveau financier. Les gens étaient fiers de leur orchestre, mais le tenaient pour acquis et c'est un peu la même chose à New York. Il faut redonner aux gens le goût d'y aller et je peux contribuer, car je suis un passionné. Je ne suis pas un sauveur, mais je suis un chef d'équipe pour remettre le positif au goût du jour. »

- Yannick Nézet-Séguin

New York, un énorme défi

Comme à Philadelphie ou à Rotterdam, sera-t-il en mesure de faire sa marque à New York, où il remplacera James Levine en place depuis 40 ans, qui quitte le MET pour des raisons de santé?

«Je serais fou de ne pas vous dire que ce n'est pas un énorme défi. J'ai accepté de le relever avec beaucoup d'humilité et d'aplomb aussi, car je me sens en pleine possession de mes moyens. Je m'en sens capable. Est-ce que je vais y parvenir? Je ne suis pas devin, mais il y a moyen de faire sa marque. Je suis différent de maestro Levine. Je l'admire énormément et j'ai un grand respect pour l'héritage qu'il me laisse.»

- Yannick Nézet-Séguin

En raison de ses nombreux engagements, Nézet-Séguin agira d'abord comme directeur musical désigné, avant de prendre les commandes pour la saison 2020-2021. Au printemps prochain, il dirigera pour la première fois à New York depuis sa nomination.

Au cours des prochains jours, on pourra le voir en action sur le Mont-Royal vendredi soir, à l'Île des Sœurs samedi, et au festival de Lanaudière et de Saint-Sauveur dimanche.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.