NOUVELLES
03/08/2016 12:05 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

Une publicité favorable à Clinton critique Trump avec l'aide des républicains

WASHINGTON — Une nouvelle publicité en faveur de la candidate démocrate Hillary Clinton utilise les mots des dirigeants républicains et de membres influents de l'administration américaine pour présenter Donald Trump comme un candidat indigne du poste de président des États-Unis.

La publicité vise à vanter la candidature de Hillary Clinton et à freiner l'élan du candidat républicain, qui a été critiqué de toutes parts.

Dans la vidéo d'une trentaine de secondes, on peut entendre les déclarations de l'ex-candidat républicain Mitt Romney, de l'ancien secrétaire à la Défense Robert Gates et de l'ancien directeur de la CIA Michael Hayden, qui remettent en doute le tempérament et les compétences du milliardaire devenu politicien.

Les commentaires de Donald Trump présentent un «risque clair et actuel», affirme M. Hayden, tandis que M. Gates s'inquiète de «l'admiration» du candidat pour le président russe, Vladimir Poutine.

Mitt Romney dit de son côté que M. Trump fait déjà frémir les alliés des États-Unis et attise les tensions avec leurs ennemis.

Il est plutôt rare pour les politiciens d'utiliser les mots du parti rival pour critiquer leurs adversaires, mais cette stratégie est de plus en plus utilisée par le clan Clinton, qui espère attirer les électeurs indépendants effrayés par la rhétorique et l'inexpérience de Donald Trump.

À la convention du Parti démocrate la semaine dernière, un indépendant célèbre, l'ancien maire de New York Michael Bloomberg, a encouragé ses semblables à voter pour Hillary Clinton.

«Je serai une présidente pour les démocrates, les républicains et les indépendants (...) Pour ceux qui votent pour moi et ceux qui ne votent pas pour moi. Pour tous les Américains!», avait lancé Mme Clinton lors de son discours d'acceptation.

Depuis ce temps, plusieurs républicains ont tourné le dos à leur parti. L'ancienne présidente-directrice générale d'eBay et militante républicaine Meg Whitman, ainsi que le représentant de New York Richard Hanna, ont annoncé qu'ils appuyaient Hillary Clinton.

Mitt Romney et les anciens présidents Bush père et fils n'ont pas appuyé officiellement Donald Trump, ni Hillary Clinton.