NOUVELLES
03/08/2016 07:02 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

Transfert-Allemagne: le fantasque Kruse quitte Wolfsburg pour Brême

L'attaquant allemand de Wolfsburg Max Kruse, célèbre pour ses frasques extra-sportives, a signé un contrat avec son club formateur du Werder Brême, promettant dans une interview publiée mercredi sur le site officiel du club qu'il allait désormais se concentrer sur le football.

Selon la presse allemande, le montant du transfert s'élève à 9 millions d'euros, pour un joueur de 28 ans qui aurait pu avoir sa place dans la sélection pour l'Euro, si les péripéties de sa vie privée n'avaient pas dissuadé le sélectionneur Joachim Löw de faire appel à son talent.

"Le football est le centre de ma vie", a assuré Kruse devant la presse, en réponse à une question sur ses frasques extra-sportives.

"Le Werder m'a donné la chance de devenir professionnel, et j'ai joué mon premier match de Bundesliga pour ce club (...) Il était clair pour moi que j'avais besoin de revenir dans un endroit où je me sens chez moi, dans un club qui me soutient à 100%".

En octobre 2015, Kruse, grand amateur de poker, avait oublié au petit matin 75.000 euros en liquide dans un taxi berlinois. Son club de Wolfsburg l'avait puni d'une amende de 25.000 euros.

En mars dernier, c'est Joachim Löw qui l'avait écarté de deux rencontres amicales de préparation à l'Euro, notamment après une querelle avec une journaliste dans un club de Berlin où il fêtait ses 28 ans. Son club lui avait de nouveau infligé une amende de 25.000 euros.

Dernière histoire en date, la plus croustillante: Kruse a été visé en juin par la plainte d'une jeune hôtesse munichoise de 26 ans, qui lui demande d'effacer les photos et vidéos intimes qu'elle lui a envoyées et que Kruse aurait pu montrer à d'autres joueurs.

Kruse avait quitté Brême en 2009 pour le FC Sankt Pauli (Hambourg), avant de jouer à Fribourg et Mönchengladbach puis de rejoindre Wolfsburg. Il était en fait sur le point de signer avec Galatasaray, mais les événements politiques en Turquie ont fait capoter l'affaire.

Le montant de son transfert, un chiffre record pour Brême, a été plus que compensé par la vente de l'attaquant nigérian Anthony Ujah aux Chinois de Liaoning Whowin, pour 11 millions d'euros.

ryj-cpb/cyp/dmk