NOUVELLES
03/08/2016 01:48 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

Russie: un ex-maire d'opposition condamné à 12 ans et demi de prison

La justice russe a condamné mercredi l'ancien maire d'opposition de Iaroslavl, à 300 kilomètres au nord-est de Moscou, à 12 ans et demi de prison pour avoir extorqué 18 millions de roubles (241.000 euros) à un entrepreneur local, des accusations qu'il rejette.

"La cour a condamné Evguéni Ourlachov à douze ans et six mois d'emprisonnement dans une colonie pénitentiaire à régime strict et à une amende de 60 millions de roubles", a déclaré à l'AFP une porte-parole du tribunal, Anna Mochinova.

Selon le jugement, cité par l'agence Ria Novosti, le tribunal "a jugé nécessaire d'appliquer la peine maximale (...) Ces actes criminels sont particulièrement sérieux et minent l'autorité du pouvoir".

Evgueni Ourlachov, élu maire de Iaroslavl en avril 2012 sous l'étiquette du parti "Plateforme civique" du milliardaire Mikhaïl Prokhorov, avait été arrêté en juillet 2013.

Il a été reconnu coupable d'avoir, entre décembre 2012 et juillet 2013, perçu des pots-de-vin du directeur d'une entreprise qui avait gagné un appel d'offres pour des services de propreté dans la ville, le menaçant de ne pas rémunérer son entreprise s'il ne s'exécutait pas.

"Nous allons faire appel. Nous estimons que ce jugement est non seulement injuste, mais aussi cruel", a réagi l'avocate de M. Ourlachov, Ksenia Karpinskaïa, citée par Ria Novosti.

M. Ourlachov, un ancien membre du parti au pouvoir Russie Unie, avait dénoncé au moment de son arrestation des pressions à l'approche des élections au parlement local de Iaroslavl.

Son ancien adjoint d'Evgueni Ourlachov, Alexeï Lopatine, a été pour sa part condamné à sept ans de prison.

Dans un communiqué, le Comité d'enquête russe a affirmé qu'Evgueni Ourlachov avait en outre reçu sur la même période des pots-de-vin de 17 millions de roubles (228.000 euros) d'un autre entrepreneur local, sans préciser si cette accusation rentrait dans le cadre de sa condamnation.

tbm/gmo/at