NOUVELLES
03/08/2016 03:45 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

Norvège: prison pour deux jihadistes d'origine tchétchène et pakistanaise

La justice norvégienne a condamné mercredi à six et sept ans et demi de prison deux jihadistes, l'un d'origine pakistanaise, l'autre d'origine tchétchène, pour avoir rejoint le groupe État islamique (EI) en Syrie.

Adam Idrisovich Magomadov, Russe d'origine tchétchène de 23 ans, et Hasan Ahmed, Norvégien d'origine pakistanaise de 46 ans, ont été reconnus coupables d'appartenance à l'EI et d'"association à des fins terroristes".

Les deux hommes, qui vivaient jusqu'alors dans le sud-est de la Norvège, avaient gagné la Syrie en août 2014, un peu plus d'un mois après la proclamation d'un "califat" par l'organisation extrémiste.

Sur place, ils ont tous deux participé à des programmes d'entraînement de l'EI, prêté serment au groupe et porté des armes en son nom, a estimé le tribunal d'Oslo.

Magomadov a écopé d'une condamnation plus lourde car il est resté en Syrie plus longtemps. Les juges ont estimé qu'il avait probablement participé à des combats, qu'il avait conservé des liens avec l'EI après son retour en Norvège et qu'il projetait, comme son coaccusé, de repartir en Syrie.

Ahmed, dont le fils Ishaq a lui aussi été condamné l'été dernier en Norvège à huit ans de prison pour avoir rejoint l'EI, va faire appel de sa condamnation, tandis que Magomadov s'accorde un délai de réflexion, ont indiqué leurs avocats à la radiotélévision publique NRK.

Les peines prononcées sont conformes à celles demandées par le Parquet.

phy/hh/ia