NOUVELLES
03/08/2016 12:51 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

Menaces terroristes: la France renforce sa sécurité terrestre et maritime

PARIS — La France renforce ses mesures de sécurité sur terre et en mer face à de nouvelles menaces d'attentat. Des militaires armés ont même été transportés par hélicoptère sur un traversier faisant la navette entre le Royaume-Uni et la France sur la Manche.

Les préfectures maritimes de Brest et Toulon vont également mettre en oeuvre ce dispositif sur les navires de passagers, a indiqué le porte-parole de la préfecture maritime de Cherbourg, le lieutenant de vaisseau Pierre-Joachim Antona, mercredi.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a insisté sur la nécessité de renforcer la sécurité du territoire alors que s'amorcent les vacances estivales de millions de Français. Plusieurs festivals importants ont été annulés, dont un important spectacle aérien à Marseille.

Les autorités parisiennes ont décidé de ne pas annuler l'événement Paris Plage sur les quais de la Seine. Les dispositifs de sécurité ont été renforcés par l'installation de blocs de béton et de barrières.

L'objectif est d'assurer une forte présence des unités de protection et un plus grand niveau de sécurité au cours de l'été, a dit le ministre à l'issue d'une réunion du Conseil de la défense.

Il a annoncé que 12 500 réservistes se joindront aux forces de police pour appuyer ces nouvelles mesures de sécurité. Les 10 000 soldats de l'opération Sentinelle continueront de patrouiller dans les rues et les endroits à risque comme les aéroports et les gares.

Lundi après-midi, des centaines de passagers du traversier Mont-Saint-Michel ont été stupéfaits de voir un groupe d'hommes armés et de gendarmes en uniforme être héliportés sur leur navire pour leur première «mission de sécurité et de protection» dans la Manche.

Le lieutenant Antona a dit que l'opération s'était déroulée lorsque le traversier — qui faisait la liaison Portsmouth-Caen — a pénétré dans les eaux territoriales françaises.

Seuls les bateaux français naviguant dans les eaux du pays font l'objet de telles mesures de protection pour l'instant. La France et le Royaume-Uni négocient un accord qui permettra aux militaires français d'embarquer sur les traversiers dans les ports britanniques, a indiqué le lieutenant Antona.

Ces patrouilles seront déployées de façon «aléatoire mais régulière» sur les traversiers. Leur mission sera «d'obtenir des renseignements, d'observer, de dissuader et d'intervenir si nécessaire», a-t-il ajouté.