NOUVELLES
03/08/2016 14:18 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

Le relais de la flamme est perturbé par des manifestations à Rio

RIO DE JANEIRO — La police anti-émeute brésilienne a utilisé des gaz lacrymogènes et du poivre de cayenne pour disperser les manifestants qui tentaient de perturber le relais de la flamme olympique au nord de Rio de Janeiro, mercredi.

La police militaire n'a pas répondu immédiatement aux demandes d'information des médias.

Des centaines de personnes manifestaient dans la municipalité avoisinante de Duque de Caxias contre les retards de versement de salaire des travailleurs publics de l'État de Rio. Une vidéo partagée sur les médias sociaux montrait des manifestants être aspergés par les gaz lacrymogènes avant le passage de la flamme.

Des manifestations ont été organisées sur le chemin de la flamme dans les derniers mois dans plusieurs villes brésiliennes. La police a arrêté des gens qui lançaient des chaudières d'eau vers la flamme pour tenter de l'éteindre.

Une soirée de manifestations a forcé un changement d'itinéraire, mardi, dans les villes de Sao Goncalo et de Niteroi. Une manifestation impliquant environ 50 personnes a freiné le relais de la flamme à Sao Goncalo, une des villes les plus pauvres de Rio. La même chose est survenue plus tard à Niteroi.