NOUVELLES
03/08/2016 11:11 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

Le pétrole monte nettement après des chiffres salués aux USA

Les cours pétroliers ont nettement monté mercredi, les investisseurs décidant de repasser à l'achat après plusieurs séances d'affaiblissement, en choisissant de tirer le meilleur de chiffres contrastés sur l'état de l'offre américaine, notamment une baisse des stocks d'essence.

Le cours du baril américain de référence (WTI) a gagné 1,32 dollar à 40,83 dollars sur le contrat pour livraison en septembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les investisseurs ne se sont pas laissés abattre par l'annonce par le département américain de l'Energie (DoE) d'une hausse inattendue des réserves de pétrole brut, de 1,4 million de barils, dans ses chiffres hebdomadaires sur l'état de l'offre aux Etats-Unis.

"Je suis en train de lire ce rapport en essayant de comprendre pourquoi les cours montent... Peut-être que le plus pertinent, c'est de dire pourquoi ils ne devraient pas monter!", s'est étonné James Williams, de WTRG Economics. "Les stocks restent excessifs, ce qui devrait être défavorable."

Certes, le DoE a fait état d'une baisse bien plus marquée que prévu des stocks d'essence, en recul de plus de trois millions de barils, alors que leur niveau élevé obnubilait les investisseurs depuis le mois dernier.

C'était "l'élément le plus encourageant de l'ensemble du rapport" a écrit Tim Evans, de Citi, évoquant pour autant une publication dans l'ensemble "mitigée".

Le recul des réserves d'essence apporte un peu de réconfort à des investisseurs inquiets de ne pas les voir baisser comme c'est l'habitude en période de déplacements estivaux.

"Mais elles dépassent toujours de 10% leur niveau d'il y a un an", a minimisé M. Williams.

"Tous ces éléments sont vraiment négatifs pour le marché du brut", a-t-il insisté. "S'il y a un chiffre que l'on peut qualifier d'encourageant, c'est que la production américaine a baissé de 55.000 barils par jour... Même si je n'en comprends pas la raison."

La production des Etats-Unis donne une lueur d'espoir au marché en déclinant largement depuis le début de l'année, mais elle manifestait des velléités de rebond depuis quelques semaines.

jdy/jld/faa