NOUVELLES
03/08/2016 15:01 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

Le Canada réagit avec satisfaction à l'ajout de cinq sports à Tokyo

RIO DE JANEIRO — Même si elles étaient presque assurées de se retrouver au sein du programme olympique pour les Jeux de Tokyo en 2020, les dirigeants canadiens des cinq disciplines admises mercredi par le Comité international olympique (CIO) étaient très heureux de cette confirmation.

Le baseball et le softball, le karaté, le surf, le skateboard et l'escalade sportive ont ainsi été ajoutés au programme des prochains Jeux d'été. Les cinq disciplines ont reçu un appui unanime des membres du CIO.

«Nous saluons la décision du CIO d'inclure le baseball/softball, le karaté, l'escalade sportive, le skateboard et le surf aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, a déclaré la présidente du Comité olympique canadien, Tricia Smith.

«Ces sports, dont la popularité ne cesse de croître, et leurs nombreux adeptes à travers la planète reçoivent ainsi la reconnaissance qu'ils méritent. Des millions de nouveaux partisans se joindront au Mouvement olympique grâce à ces ajouts.»

«On est super content de revenir au sein du programme olympique pour 2020, a indiqué à La Presse canadienne André Lachance, directeur des opérations baseball à Baseball Canada et gérant de l'équipe nationale féminine. Nous aurions tout de même été surpris du contraire: de tenir les Jeux au Japon sans baseball, c'est comme si le hockey ne se retrouvait pas au programme de Jeux d'hiver tenus au Canada. Les Japonais ont mis la pression nécessaire pour que le sport revienne.»

Du côté de Karaté Canada, on se réjouit de cette première participation olympique du karaté.

«Nous sommes très excités et heureux de cette grande nouvelle, a indiqué par courriel son directeur général, Olivier Pineau. L'inclusion au programme des Jeux de 2020 était en effet très attendue, surtout après que nous ayons été à deux doigts d'être inclus au programme des Jeux en deux occasions déjà. La plupart des gens sont très surpris d'apprendre que le karaté n'était pas encore une discipline olympique, et il était grand temps que ce magnifique sport soit enfin admis de plain-pied dans la grande famille de l'olympisme.»

Ces deux sports sont les bienvenus pour la délégation canadienne, puisqu'ils représenteront tous deux de beaux espoirs de médailles. La formation masculine a battu les États-Unis en finale des Jeux panaméricains l'an dernier, tandis que le karaté a fourni deux médailles d'argent et deux de bronze au pays lors de ces mêmes jeux.

S'il s'agit d'une grande satisfaction pour tous ces sports, cette décision entraînera aussi quelques modifications au niveau de la planification.

«Il ne s'agit que d'un tournoi de plus à notre horaire, mais il faudra quand même travailler de concert avec À Nous le podium, qui a des exigences par rapport aux sports qui sont inclus dans le programme olympique, a noté Lachance. Par contre, nous avons une dynamique différente, puisque nous faisons affaire avec des professionnels.»

«Cela ne signifiera hélas pas une augmentation majeure de nos revenus et moyens du jour au lendemain, ajout Pineau. Toute augmentation potentielle de notre financement risque au départ d'être très ciblée et de porter essentiellement sur quelques espoirs de médailles bien précis, en conformité avec les critères d'organismes tels qu'À Nous le podium.»

Autres réactions

Le président de la Canadian Surfing Association, Dom Domic, était emballé par la décision du CIO.

«C'est un moment extraordinaire de l'histoire du surf! Notre pays a la plus longue zone côtière de la planète, mais très peu de Canadiens sont conscients que le surf est un sport pratiqué abondamment sur nos magnifiques plages depuis 1950. Rares sont ceux qui savent que le Canada compte quelques-uns des meilleurs endroits au monde où faire du surf et plusieurs adeptes des plus dévoués», a-t-il mentionné.

Une réaction semblable est venue de Maria Izquierdo, présidente d'Escalade Canada.

«Climbing Escalade Canada accueille cette nouvelle avec beaucoup de joie et d'enthousiasme. L'escalade de compétition gagne rapidement en popularité au Canada. Nos athlètes remarquables peuvent maintenant espérer avoir la chance et l'honneur de se joindre à la famille olympique à Tokyo 2020. Cela dit, les objectifs du Canada surpassent la simple participation.

L'Association de skateboard, par l'entremise de son président Kevin Harris, s'est dite impatiente de présenter ses athlètes sur la scène internationale.

«Le Canada est reconnu mondialement pour ses athlètes de skateboard de haut niveau, et avec l'encadrement adéquat, le programme À nous le podium trouvera en nous un partenaire de qualité», a fait savoir Harris.