NOUVELLES
03/08/2016 02:35 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

La Colombie adopte des mesures sévères pour lutter contre l'immigration illégale

La Colombie va adopter des mesures d'urgence contre l'immigration illégale dont l'expulsion de milliers de migrants alors que le pays fait face à un afflux massif de migrants, notamment Cubains, tentant de rejoindre les Etats-Unis, a annoncé le gouvernement.

"Le gouvernement national a ordonné d'initier un plan d'urgence" pour empêcher "cette migration clandestine", a déclaré mardi soir le directeur de l'agence gouvernementale en charge de l'immigration, Christian Krüger, après une réunion d'urgence du gouvernement en présence du président Juan Manuel Santos.

La Colombie va renforcer sa frontière sud-ouest avec l'Equateur et le long du Golfe d'Uraba près du Panama, où les migrants transitent en espérant rejoindre les Etats-Unis.

L'armée et la police seront déployées aux frontières. Le plan prévoit également des poursuites judiciaires contre ceux qui transportent et logent des clandestins en toute connaissance de cause, a déclaré M. Kruger.

Les migrants pourront demander volontairement à être expulsés, a-t-il ajouté, et bénéficieront d'un transfert en sécurité vers leur pays ou vers le pays où ils étaient avant d'entrer en Colombie.

Sinon, les autorités procèderont à des "expulsions obligatoires".

La Colombie a expulsé 5.800 migrants illégaux au cours des deux derniers mois, principalement des Haïtiens et des Cubains, selon des chiffres officiels publiés la semaine dernière.

Les expulsions devraient notamment concerner les plus de 1.200 migrants cubains coincés dans le nord-ouest de la Colombie depuis que le Panama a fermé la frontière en juin. Ils souhaitent aller aux Etats-Unis, qui accorde l'asile à la plupart des Cubains arrivant sur le territoire américain.

L'an dernier, le Panama, le Costa Rica et le Mexique ont adopté des politiques similaires après que le Nicaragua a fermé sa frontière aux migrants, provoquant une crise humanitaire parmi les milliers de Cubains tentant de rejoindre les Etats-Unis.

De plus en plus de Cubains cherchent à se rendre aux Etats-Unis depuis le rapprochement entre La Havane et Washington, craignant que les Etats-Unis finissent par mettre fin au traitement de faveur accordé aux immigrés cubains depuis les années 1960.

raa/grf/nos/at