NOUVELLES
03/08/2016 13:54 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

JO-2016 - Un sportif russe repêché après un assouplissement des critères du CIO

La Fédération internationale de voile (World Sailing) a repêché un membre de l'équipe russe exclu des JO pour avoir été mentionné dans le rapport McLaren, suite à l'assouplissement des critères d'exclusion fixés par le CIO, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Pavel Sozykin, 3e aux Championnats du monde 2015 de 470, avec son partenaire Denis Gribanov, avait été exclu le 26 juillet, "en raison des révélations du rapport McLaren", avait alors indiqué World Sailing dans un communiqué.

World Sailing est donc revenue sur sa décision initiale mercredi, en tenant compte d'un assouplissement concernant l'un des critères d'exclusion fixés par le Comité international olympique le 24 juillet.

A la base, le CIO avait demandé aux différentes fédérations internationales d'exclure les sportifs russes ayant été dopés précédemment, et quand bien même ils auraient purgé leur peine ; étant mentionnés dans le rapport McLaren du 18 juillet sur le système de dopage d'Etat russe ; ou ne pouvant produire des résultats de contrôles antidopage crédibles, c'est-à-dire ayant été effectués hors de Russie.

Concernant le deuxième critère, le fait d'avoir été mentionné par le rapport McLaren, le CIO a apporté une précision, explique World Sailing: un athlète cité dans le rapport ne pourra pas être exclu si une substance prohibée par le code mondial antidopage n'est pas spécifiquement précisée. Ce qui a donc bénéficié à Pavel Sozykin.

Selon le président de l'Association des fédérations internationales des sports olympiques d'été (ASOIF), Andrew Ryan, cet assouplissement des critères du CIO pourrait au total bénéficier à six des sportifs russes exclus.

Au total, selon les derniers décomptes de l'AFP, en tenant compte de la réintégration de pavel Sozykin, 119 sportifs russes ont été exclus par leurs différentes fédérations internationales respectives, sur 387 inscrits au départ par le Comité olympique russe.

ol/el