NOUVELLES
03/08/2016 06:35 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

JO-2016 - Derrière l'affaire russe, les premières compétitions

Alors que le dossier russe continue en coulisses, les Jeux de Rio débutent sur le terrain sportif avec le football féminin. Et les stars débarquent en force au village olympique, dont Michael Phelps, nommé porte-drapeau de la délégation américaine pour le défilé au Maracana vendredi soir.

Deux jours avant la cérémonie d'ouverture officielle, ce sont six matches de football féminin, qui vont donner le coup d'envoi des Jeux de Rio mercredi.

Honneur aux dames donc, avant le roi du football brésilien Neymar jeudi, avec Suède-Afrique du Sud (16h00 GMT) à Rio, pour lancer les JO, avant le duel France-Colombie (jeudi 01h00 GMT) à Belo Horizonte (sud-est) pour clôturer la soirée.

Avec le football, les jeux Olympiques ne vont pas se limiter à Rio. Deux ans après le Mondial-2014, le tournoi de "futebol" va inciter à une visite du Brésil, à travers sept stades répartis dans cet immense pays.

La chasse aux médailles est donc lancée. Même si depuis le Vatican le pape François a appelé mercredi les participants aux JO à mener "la bonne bataille", celle d'obtenir "quelque chose de plus précieux: la réalisation d'une civilisation dans laquelle règne la solidarité".

Mais le football féminin, à la veille du début du tournoi masculin, avec notamment le roi Neymar à la tête de la seleçao brésilienne, n'est qu'un hors d'oeuvre.

- Pelé ou Kuerten ? -

Officiellement, ce n'est que dans 48 heures que seront ouverts les Jeux de Rio, dans le mythique stade de Maracana. Avec le traditionnel défilé des athlètes.

Si on ne connaît pas encore le dernier relayeur de la flamme olympique, la presse brésilienne offre ce rôle au "Dieu" Pelé alors que le vote des internautes brésiliens penche pour Gustavo Kuerten, le triple vainqueur de Roland-Garros en tennis.

Coté américain, le choix est fait. Ce sera une star, "la" star des jeux Olympiques, le nageur Michael Phelps, le sportif le plus médaillé de l'histoire des JO avec 22 médailles dont 18 en or qui conduira la délégation de 555 athlètes. Qui cherchera à repousser son record à Rio, sur trois courses individuelles.

En attendant le football féminin, le Village olympique continuait à faire parler de lui mercredi. Avec les Chinois notamment, contraints de réparer eux-mêmes une tringle de douche cassée, photos à l'appui sur le réseau social Weibo.

Pendant que les Chinois bricolent, le CIO se débat toujours avec le dossier russe. Et un panel de trois de ses membres passe au crible les listes des sportifs russes déclarés éligibles par les différentes Fédérations internationales, pour en écarter ceux qu'il estimerait mouillés dans le système de dopage d'Etat russe dénoncé le 18 juillet par le rapport McLaren.

- Escalade, surf et skateboard -

Verdict vendredi au plus tard a promis le CIO ! En espérant que le combat ne continuera pas sur le terrain judiciaire, déjà encombré.

Mardi soir, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a ainsi annoncé avoir rejeté les appels de 17 des 30 sportifs russes (des membres de l'équipe d'aviron) à avoir lancé une procédure contre leur exclusion des JO. Il lui reste encore 13 cas à régler.

Sans compter les autres appels qui pourraient ensuite être lancés, une fois le verdict du CIO annoncé.

Officiellement, l'affaire russe ne figure pas au programme de la deuxième journée de la session du CIO, qui s'est déjà largement étendue sur le problème mardi. Mais elle devrait quand même encore alimenter les conversations de couloir.

A l'agenda des dignitaires du CIO figurent mercredi les problèmes qui ont touché le Village olympique. Et un vote final sur les nouveaux sports qui entreront au programme olympique aux Jeux de Tokyo, en 2020.

Sauf surprise, ce seront l'escalade, le karaté, le surf, le skateboard et le baseball et sa version féminine du softball.

ebe-ol/pga/sk