NOUVELLES
03/08/2016 10:31 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

Baisse d'intensité des secousses sismiques dans le sud du Cap-Vert

Les secousses sismiques enregistrées dans le sud de l'archipel du Cap-Vert ont baissé d'intensité, a annoncé mercredi le gouvernement, précisant cependant maintenir le dispositif déployé par crainte d'une éruption volcanique dans la zone.

Ces secousses, qui se produisent depuis mardi, ont pour épicentre Brava (sud-ouest). Cette île est voisine de celle de Fogo dont le volcan, Pico do Fogo, était entré en éruption en novembre 2014 après 19 ans de sommeil. Ses coulées de laves, pendant près de trois semaines, avaient détruit des villages et causé d'importants dégâts, sans faire de mort.

Craignant une possible éruption, les autorités ont fait évacuer dès mardi environ 300 personnes de la localité de Cova de Joana, sur Brava.

Mercredi, il a été constaté que "les activités sismiques ont diminué significativement", mais les populations évacuées ne sont pas encore autorisées à regagner leurs maisons, a déclaré à la presse le ministre de l'Intérieur, Paulo Rocha.

"Dans la nuit de mardi à mercredi, les techniciens ont enregistré seulement 22 évènements sismiques, contrairement aux mille de la nuit précédente", a précisé M. Rocha.

Quatre volcanologues ont été dépêchés sur le terrain "pour étudier la situation" et des navires de la Garde côtière ont été mis en alerte et sont prêts à intervenir "dans le cas où la situation s'aggraverait", a-t-il affirmé.

Avec environ 7.000 âmes selon les chiffres officiels, Brava est la moins peuplée des neuf îles habitées du Cap-Vert, qui en compte une dixième, non habitée.

mln/cs/de