NOUVELLES
03/08/2016 03:49 EDT | Actualisé 04/08/2017 01:12 EDT

Avion trop petit pour un fauteuil roulant, lui dit Air Canada

Un Torontois qui souffre de paralysie cérébrale accuse Air Canada de discrimination après que le transporteur l'eut informé qu'il ne pourrait pas voyager jusqu'à Cleveland avec son fauteuil motorisé, parce qu'il était trop gros pour la soute à bagage.

Tim Rose, un consultant dans le domaine de l'invalidité, qui voyage souvent par affaires dit avoir pris l'avion sans problème il y a un an pour aller à Cleveland.

Air Canada, toutefois, l'a informé que la porte de la soute de l'appareil utilisé pour le vol qu'il avait réservé en septembre était trop petite de 13 cm. Son fauteuil est pourtant de grosseur standard, affirme-t-il.

« En d'autres mots, proteste M. Rose, ils me disent que mon fauteuil roulant, qui fait partie de mon corps, de ma dignité et de mon indépendance est une valise et que je suis un bagage hors format ».

La réponse d'Air Canada

Air Canada dit avoir offert deux options au Torontois : prendre un vol avec une correspondance à bord d'appareils qui peuvent accommoder son fauteuil ou le faire transporter séparément à bord d'un autre vol.

M. Rose nie toutefois avoir reçu une telle offre. Il ajoute qu'il doit prendre un vol direct, à cause de son chien d'assistance qui rend les correspondances plus longues. Sinon, ajoute-t-il, il serait moins long pour lui d'aller à Cleveland en voiture.

Le Torontois affirme qu'Air Canada ne devrait pas utiliser un appareil qui ne peut pas accommoder un fauteuil roulant de taille normale. Le transporteur dit regretter la situation, mais tout en ajoutant qu'il est contraint par l'avion utilisé pour cette liaison.

M. Fitzpatrick indique qu'Air Canada offrira un remboursement complet à M. Rose si le transporteur ne peut pas lui offrir une solution satisfaisante.