NEWS
02/08/2016 05:34 EDT | Actualisé 02/08/2016 05:34 EDT

Un cerveau perdu entraîne l'ouverture d'une enquête à Terre-Neuve-et-Labrador

Computer artwork of a frontal view of a human brain. In the background a neural network of nerve cells firing.
Science Photo Library - PASIEKA via Getty Images
Computer artwork of a frontal view of a human brain. In the background a neural network of nerve cells firing.

Le médecin légiste en chef de la Nouvelle-Écosse a été chargé d'enquêter sur le bureau de son homologue de Terre-Neuve-et-Labrador après qu'un procès pour meurtre eut été annulé en raison de la disparition du cerveau de la jeune victime.

Le Dr Matthew Bowes tentera de déterminer ce qui s'est passé dans le dossier de Thomas Michel, un homme du Labrador accusé à la suite du décès de son fils âgé de quatre mois, Matthew Rich.

Le ministre de la Justice de Terre-Neuve-et-Labrador a précisé que le Dr Bowes se pencherait aussi sur la manière dont le bureau du médecin légiste en chef de la province est administré, incluant sa direction, ses normes et ses politiques.

Ce processus, qui bénéficie d'un budget de 100 000 $, devrait prendre plusieurs mois et se conclure avec des recommandations visant à améliorer le fonctionnement du bureau.

M. Michel a été accusé de meurtre au second degré en novembre 2013 à la suite de la mort de son fils.

Les procureurs ont été contraints de retirer l'accusation en décembre dernier, affirmant que le cerveau du poupon avait été perdu.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Enfants portés disparus au Québec Voyez les images


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter