NOUVELLES
31/07/2016 01:00 EDT

Syrie: un hôpital a été bombardé dans le sud du pays, selon des militants

BEYROUTH — Un hôpital du sud de la Syrie situé sur un territoire contrôlé par l'opposition a dû cesser ses activités, dimanche, après avoir été touché par des tirs aériens, selon des militants.

L'hôpital de Jasem a été l'une des cibles des nombreuses frappes aériennes qui ont atteint la ville de la province de Deraa, située à 57 kilomètres au sud de Damas, selon les Comités locaux de coordination en Syrie.

Six personnes sont mortes dans les bombardements qui auraient été orchestrés par le gouvernement syrien, selon le groupe militant.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme — un autre groupe militant — les frappes ont tué un pharmacien et l'hôpital a dû cesser ses activités.

Les hôpitaux sont régulièrement ciblés en Syrie, malgré les condamnations des Nations unies et de la communauté internationale. L'organisation Médecins pour les droits de l'homme estime que plus de 90 pour cent des attaques sur des établissements de santé en Syrie ont été menées par les forces gouvernementales.

Par ailleurs, un représentant onusien a rencontré le ministre syrien des Affaires étrangères à Damas pour l'inciter à participer aux pourparlers de paix entre le gouvernement et l'opposition à la fin du mois d'août.

L'envoyé spécial adjoint des Nations unies pour la Syrie, Ramzy Ramzy, a réitéré l'intention de l'ONU de reprendre les négociations de paix, ajoutant qu'il avait discuté du processus de transition politique avec le ministre Walid Moallem. L'opposition exige la démission du président Bachar el-Assad.

«Le ministre a confirmé l'intention du gouvernement syrien de participer à ces pourparlers lorsqu'ils se tiendront», a déclaré M. Ramzi.

L'envoyé spécial Staffan de Mistura rencontrait au même moment le ministre adjoint aux Affaires étrangères en Iran, un proche allié du gouvernement de Bachar el-Assad.

Plus de 250 000 personnes ont été tuées depuis le début de la guerre civile en Syrie.

Suivez-nous sur Twitter

Also on HuffPost

Galerie photo Syrie: Des Pokémon en larmes parmi les ruines Voyez les images