NOUVELLES
31/07/2016 07:02 EDT | Actualisé 01/08/2017 01:12 EDT

Rallye de Finlande - Déclarations

Kris Meeke (GBR/Citroën DS3), 1er - "Je ne pouvais pas espérer mieux. Bien entendu, mon objectif reste de gagner un jour un titre de champion du monde mais une victoire en Finlande remplit bien un palmarès surtout lorsqu'elle s'est principalement jouée sur la spéciale mythique d'Ouninpohja, l'épreuve chronométrée la plus technique et plus rapide du championnat. Je suis fier de cette victoire obtenue à la vitesse moyenne la plus élevée de l'histoire (126,6 km/h). Après le Portugal, ce second succès m'apporte beaucoup de confiance pour la saison prochaine lors de laquelle Citroën sera engagé officiellement.

Jari Matti Latvala (FIN/VW Polo-R), 2e - "Je pense que j'ai perdu mes chances de gagner le rallye lorsque j'ai commis une erreur vendredi qui a provoqué une crevaison. Quinze secondes perdues en Finlande sont très difficiles à récupérer. Je comptais porter mon attaque samedi matin pour remonter, mais Kris Meeke a réalisé des temps exceptionnels. Il mérite amplement sa victoire. A partir de ce moment, je savais que je ne devais plus prendre tous les risques afin d'assurer un maximum de points pour mon équipe VW Motorsport dans le championnat du monde des Constructeurs."

Craig Breen (IRL/Citroën DS3), 3e - "Je n'aurais jamais pu rêver d'un tel résultat à l'arrivée du rallye le plus difficile de l'année. Je signe mon premier podium en WRC et mon premier meilleur temps dans une épreuve spéciale. Pour l'instant, je ne sais pas ce que Citroën veut faire avec moi la saison prochaine. J'espère que cette course va déboucher sur quelque chose de positif."

Thierry Neuville (BEL/Hyundai i20), 4e - "On a donné notre maximum pendant tout le week-end mais, même si les écarts sont minimes, cela n'a pas été suffisant pour monter sur le podium. On a fini fort avec deux victoires, dont la Power Stage, une jolie manière de quitter le rallye!"

Sébastien Ogier (FRA/VW Polo-R), 24e - "C'est un week-end à oublier. Je me concentre déjà sur la suite du championnat avec des épreuves qui me seront plus favorables. En Allemagne, je ne subirai plus le désavantage de rouler en premier sur la route. Je vais de nouveau pouvoir envisager de gagner après six mois sans victoire."

syd/adc