NOUVELLES
27/07/2016 12:58 EDT | Actualisé 27/07/2016 12:58 EDT

Stevenson et Williams promettent un K.-O.

GROUPE YVON MICHEL/THEMAINFIGHT.COM

S'il faut en croire Adonis Stevenson et Thomas Williams, leur duel de championnat du monde des mi-lourds du WBC n'ira pas à limite, vendredi soir, au Centre Vidéotron.

Un texte de Jean-François Chabot

Lors de la conférence de presse promotionnelle tenue mercredi matin, les deux clans ont réitéré la promesse d'un combat rempli d'étincelles qui se terminera avec l'un des deux pugilistes étendus de tout son long sur le ring.

« Ce sera l'anniversaire de ma fille vendredi. Je suis donc très motivé pour ce combat de championnat. Je suis très bien préparé. Je dis aux amateurs de ne pas cligner des yeux vendredi soir », a lancé Stevenson (27-1, 22 K.-0.).

« J'ai vu le dernier combat de Williams contre Edwin Rodriguez. Ce fut une solide performance, une belle victoire par K.-O. Le monde connaît maintenant Williams aux États-Unis. Je le respecte, mais mon entraîneur a préparé une stratégie qui me fera gagner », a ajouté le champion.

L'entraîneur Sugar Hill a parlé de Williams (20-1, 12 K.-O.) comme d'un boxeur dangereux, une opinion partagée par le promoteur Yvon Michel qui qualifie le gaucher américain classé 8e par le WBC « d'aspirant le plus dangereux que Stevenson ait eu à affronter ».

Pour Stevenson, il s'agira d'une septième défense de son titre, une quatrième à Québec après y avoir combattu Tony Bellew, Dmitry Sutkowsky et, plus récemment, Sakio Bika en avril 2015.

Un Néo-Zélandais à la rescousse

Le forfait de Chad Dawson (blessure à une épaule) à moins de deux semaines du combat qu'il devait livrer à Eleider Alvarez (19-0, 12 K,-O.) aurait pu avoir des conséquences inquiétantes pour le Colombien et Montréalais d'adoption.

Heureusement, Groupe Yvon Michel a déniché un adversaire dont les qualités et le palmarès devraient permettre à Alvarez de maintenir intact son statut de premier aspirant à la ceinture que détient Adonis Stevenson.

Robert Berridge (27-4-1, 21 K.-O.) est venu de sa Nouvelle-Zélande natale pour relever ce défi.

Yvon Michel assure que Berridge est en excellente condition puisqu'il se préparait pour un combat présenté sur le réseau HBO aux États-Unis.

Des tracasseries administratives ont contraint Berridge à renoncer à son précédent rendez-vous. Cela l'a donc rendu disponible pour combler le vide laissé par le forfait de Dawson.

Berridge compte parmi ses adversaires précédents le Sud-Africain Thomas Oosthuisen contre lequel il a subi l'une de ses quatre défaites en juin de l'année dernière.

Autres combats :

Poids lourds – WBC Silver

Oscar Rivas, Montréal, (19-0, 14 K.-O.) c. Jeremiah Karpency (USA) (12-0-1)

Poids super-moyens

Demond Nicholson (USA) (17-1-0, 16 K.-O.) c. Immanuwel Aleem (USA) (16-0, 9 K.-O.)

Poids mi-moyens

Silverio Ortiz (MEX) (34-17, 16 K.-O.) c. Custio Clayton, Montréal, (8-0, 7 K.-O.)

Poids mi-moyens

Sébastien Bouchard, Québec, (13-1, 4 K.-O.) c. Alejandro Herrera (MEX) (14-3-2, 5 K.-O.)

Poids lourds

Éric Martel Bahoeli, Québec, (11-6, 7 K.-O.) c. Avery Gibson (USA) (7-5-3, 2 K.-O.)

Voir aussi:

Galerie photo Stevenson vs Fonfana Voyez les images