NOUVELLES
27/07/2016 01:44 EDT | Actualisé 27/07/2016 01:44 EDT

Entre le tunnel sous-marin et le pont, la Norvège pourrait expérimenter les tunnels flottants (VIDÉO)

Entre le tunnel sous-marin et le pont, la Norvège a trouvé une solution intermédiaire pour faciliter et accélérer les déplacements dans ce pays dont les fjords ont été classés au patrimoine mondial de l'Unesco: le tunnel flottant, une structure submergée capable de subir les caprices de la météo et d'être installée là où la profondeur de l'eau empêche la construction de tunnels plus classiques.

Estimé à 25 milliards de dollars, ce projet aura pour but de raccourcir les trajets sur la route E39 qui relie le nord au sud de la Norvège en longeant sa côte ouest. Si les paysages sont magnifiques, le trajet peut être long sur cette route qui traverse des dizaines de fjords, obligeant les automobilistes les plus courageux à emprunter pas moins de sept traversiers pour arriver à bon port, raconte Wired.

Pour aller de Kristiansand (sud) à Trondheim (nord), il faut par exemple compter près de 21 heures de route pour couvrir environ 1100 kilomètres.

Selon le site Wired, la construction de ces tunnels sous-marins et flottants pourrait réduire le temps de trajet de moitié. Chaque tunnel de plusieurs centaines de mètres sera équipé de deux tuyaux, un pour chaque sens de circulation, et immergé entre 20 et 30 mètres sous la surface de l'eau, le tout retenu par des pontons flottants en surface (voir la vidéo ci-dessous).

Selon les autorités commanditaires de l'étude de faisabilité, il faudrait entre sept et neuf ans pour installer un tronçon. Les travaux pourraient débuter aux alentours de 2035. La Norvège compte déjà 1150 tunnels dont 35 sous-marins classiques.