Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Qui est Jacques Hamel, le prêtre tué à Saint-Etienne-du-Rouvray en France

C'est l'archevêque de Rouen qui a confirmé l'identité de la première victime de la prise d'otages à Saint-Etienne-du-Rouvray en France. Depuis Cracovie (Pologne) où il assistait à l'ouverture des JMJ, Dominique Lebrun a annoncé que le prêtre tué était le père Jacques Hamel.

Prêtre auxiliaire de cette paroisse de Seine-Maritime, il était né en 1930 à Darnétal dans le département. Ordonné prêtre en 1958, il avait fêté son jubilé d'or (cinquante années de service) en 2008. Il officiait avec le père Auguste Moanda-Phuati, curé de la paroisse.

Ce mardi matin, il officiait à l'église Saint-Etienne quand deux hommes ont pénétré dans le bâtiment et l'ont égorgé. A la retraite depuis une dizaine d'années, il avait demandé à s'installer dans une paroisse où il avait déjà été curé. Moins actif, il remplaçait le curé quand celui-ci est absent.

A l'image de cette habitante interrogée par L'Express, les paroissiens sont touchés par son décès. "C'est un homme qui a assumé ses fonctions jusqu'au bout. Il secondait le prêtre de l'église. Il était âgé mais resté très disponible pour les uns et les autres. C'était un bon prêtre. Il était là depuis très longtemps. De nombreux paroissiens le connaissaient bien. Il habitait au presbytère de Saint-Etienne-du-Rouvray", a-t-elle déclaré.

Le prêtre Moanda-Phuati a fait part de sa "consternation". "Je ne pouvais pas imaginer qu'une telle chose pourrait nous arriver. Nous n'avions jamais reçu de menace", a-t-il indiqué à Libération.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.