Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mises à pied au port de Churchill

Le port de Churchill, le plus gros employeur de la ville du nord manitobain, a commencé la mise à pied de certains de ses employés.

Le maire Mike Spence estime qu'environ 50 employés ont été mis à pied lundi après-midi. Il ajoute que 40 à 50 autres personnes risquent de subir le même sort.

« C'est une nouvelle surprenante, affirme Mike Spence. La communauté et les employés sont anéantis par tout ça. »

Il compte maintenant contacter les gouvernements fédéral et provincial afin de savoir ce qui peut être fait.

« Il va falloir rectifier la situation... en espérant que tout ça s'arrange », affirme le maire de Churchill.

Coup dur pour la ville

Selon des employés, OmniTrax, une compagnie basée à Denver au Colorado qui s'occupe de la gestion du port, a distribué des avis de mise à pied à un groupe d'employés vers 15 h 30 dans la salle à manger.

L'un des employés mis à pied, Joe Stover, croit que ce sera un coup dur pour la petite ville de 800 citoyens dans le nord-ouest du Manitoba.

Il explique que lorsque les patrons d'OmniTrax se sont assis avec les employés pour les rencontrer, plusieurs pleuraient et criaient.

Selon Elder Boon, président de la Hudson Bay Route Association, un groupe de soutien aux employés du port, les gestionnaires du port l'auraient informé qu'il n'y aurait plus de transport de grain par ce port cette année.

« C'est la première fois que les activités arrêtent depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale », affirme Elder Boon.

OmniTrax, qui est propriétaire du port depuis 1997, a indiqué qu'elle n'a plus l'intention d'administrer le port. La compagnie tente de le vendre depuis l'an dernier.

Le porte-parole d'OmniTrax, Ron Margulis, n'a pas voulu confirmer ou émettre de commentaires au sujet des pertes d'emplois au port de Churchill. Il dit cependant que la compagnie devrait donner plus d'informations mardi.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.