Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Bettman demeure sur sa position concernant les commotions cérébrales

Le commissaire de la Ligue nationale de hockey (LNH), Gary Bettman, a continué de nier l'existence d'un lien entre les commotions cérébrales et l'encéphalopathie traumatique chronique (ETC), selon ce qu'a rapporté mardi le New York Times.

« La relation entre les commotions cérébrales et les symptômes cliniques associés à l'ETC demeure toujours inconnue », a écrit Bettman.

Il répondait ainsi à des questions envoyées par le sénateur du Connecticut Richard Blumenthal, qui exigeait une réponse avant le 22 juillet. La réponse de 24 pages du commissaire a finalement été traitée mardi par le tribunal de district à Minneapolis.

Bettman a également accusé les médias d'alimenter la peur à propos des effets à long terme des blessures à la tête.

Au moins 6 joueurs de la LNH maintenant décédés et 100 anciens joueurs de la Ligue nationale de football (NFL) ont déjà été diagnostiqués avec l'ETC, ce qui peut mener à des maladies neurodégénératives. Les scientifiques sont d'avis qu'il s'agit d'une conséquence des coups répétés à la tête.

La LNH affronte présentement un recours collectif mené par des douzaines d'anciens joueurs qui affirment ne jamais avoir été prévenus par la ligue des effets à long terme des blessures à la tête.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.