NOUVELLES
25/07/2016 07:26 EDT | Actualisé 26/07/2017 01:12 EDT

Système de paye Phénix : l'opposition demande une réunion d'urgence

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti conservateur du Canada réclament tous deux la tenue d'une rencontre d'urgence du Comité des opérations gouvernementales, afin d'examiner le système de paye Phénix, qui connaît de nombreux ratés depuis sa mise en service.

Le porte-parole du NPD en matière de travaux publics, Erin Weir, accuse le gouvernement Trudeau de ne pas avoir présenté d'échéancier précis, en ce qui a trait au moment où seront réglés les problèmes du système. Ce dernier traite la paye de quelque 300 000 employés fédéraux.

« Dans un milieu de travail, nous nous attendons que l'employeur paie correctement ses employés, et à temps, sans compromettre leurs renseignements personnels. Le gouvernement canadien se retrouve dans l'embarras parce qu'il n'a pas su respecter ces obligations de base », souligne M. Weir par voie de communiqué.

Chez les conservateurs, le porte-parole de l'opposition officielle en matière de Services publics et d'approvisionnement, Steven Blaney, et le porte-parole adjoint, Kelly McCauley, abondent dans le même sens.

« Alors que les libéraux continuent à éluder cette question grave, les partis de l'opposition vont travailler ensemble pour trouver une solution à ce problème », ont souligné les conservateurs par voie de communiqué.

Ces derniers accusent les libéraux d'avoir ignoré leur demande pour une rencontre d'urgence.

La semaine dernière, le gouvernement libéral faisait son mea culpa dans ce dossier, reconnaissant l'ampleur de la situation. Près de 500 fonctionnaires, qui n'ont pas été payés depuis de nombreuses semaines, devraient recevoir un paiement le mercredi 27 juillet.