NOUVELLES
25/07/2016 14:28 EDT | Actualisé 26/07/2017 01:12 EDT

Sécurité: le Canada accélère le retrait des wagons-citernes vétustes

Le gouvernement canadien a annoncé lundi l'accélération du retrait des wagons-citernes les plus vétustes afin d'améliorer la sécurité du transport ferroviaire de brut, trois ans après un déraillement qui avait ravagé un village québécois.

Les wagons DOT-111 les plus anciens devront être retirés des voies ferrées canadiennes à compter du 1er novembre 2016, soit six mois plus tôt qu'initialement prévu.

"Pour transporter du pétrole brut, il faut quelque chose de plus robuste. C'est pour ça qu'on s'en va vers un nouveau standard", a déclaré en conférence de presse le ministre des Transports Marc Garneau.

Déjà pointée il y a une vingtaine d'années dans des rapports officiels américains, la fragilité des coques des wagons DOT-111 a été mise en lumière lors de la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic qui a coûté la vie à 47 personnes le 6 juillet 2013.

Un convoi sans conducteur de 72 wagons-citernes, contenant 100 tonnes de pétrole chacun, avait déraillé au coeur de la bourgade québécoise (250 kilomètres à l'est de Montréal), provoquant une gigantesque explosion qui a anéanti le centre-ville.

En 2014, le gouvernement canadien avait ordonné le remplacement d'ici trois ans des wagons DOT-111 à la suite des recommandations des enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) et de son homologue américain (NTSB).

D'après ce programme, les DOT-111 transportant du pétrole brut dénués d'une "chemise" (protection thermique) devaient cesser leurs activités le 1er mai 2017, tandis que ceux munis de cette protection le 1er mars 2018.

En vertu du nouvel échéancier, les wagons-citernes sans "chemise" seront retirés graduellement du pays d'ici six mois et ceux qui sont équipés d'une "chemise" d'ici 18 mois.

Ils vont être remplacés par des wagons ayant un certain nombre d'équipements de sécurité supplémentaires "dont de l'acier plus épais, des boucliers protecteurs, une protection thermique et un dispositif de protection des raccords supérieurs", a relevé le gouvernement canadien.

Selon le secteur ferroviaire canadien, le nombre de wagons transportant du pétrole au Canada est passé de 500 en 2009 à 160.000 en 2013, tandis qu'aux Etats-Unis il est passé de 10.800 à 400.000 pendant la même période.

mtc/sab/elm